AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Kyoto Newspaper - Janvier 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Le Conteur
pnj



profil +


Une exécution en bonne et due forme !


Publication du 8 Janvier 2013

Ho que oui, l’exécution était propre et nette et c’est bien pour ça qu’on ne saurait l’attribuée au Midnight Wonderland. D’après les informations que nous avons glané ici et là, Asagi Sairi était un membre actif du White Circus. Pour information, « l’institution » White Circus est située en bordure de la ville dans une zone que les bonnes gens n’ont pas l’habitude de fréquenter. Ce repère de malfrats est cependant souvent exempt du moindre souci et il est bien rare que l’on dégotte une quelconque information sur ce sujet. La mort d’un de leur membre en plein centre de la ville est donc une véritable aubaine et nous suivrons l’enquête de police de près afin de pouvoir vous ramener quelques indices croustillants sur ce gang… Des informations sur les dirigeants seraient peut-être les bienvenues depuis le temps non ?

Quoi qu’il en soit, d’après ce que nous avons pu entendre jusque-là, Asagi Sairi, aussi connu sous le nom de Cantarella était un empoisonneur émérite… Ou bien un savant fou mais vu la quantité de poisons qu’il avait sur lui, on en déduit que la première hypothèse est la bonne. Nos sources nous ont affirmées qu’il était présent en ville car en mission pour le White Circus, nous n’en savons pas plus à ce sujet ; simplement qu’il a dû échouer vu qu’il s’est retrouvé avec une balle logé dans la nuque. Une exécution mafieuse standard en somme…
Malgré une envie certaine de vous en apprendre plus, nos journalistes n’ont pas souhaités s’aventurer dans la vieille fête foraine afin de découvrir d’avantages d’informations, apparemment, le suicide et l’envie de mort ne sont pas dans nos prérogatives pour le moment. Affaire à suivre cependant !  ●

L. Carroll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +


De l’eau dans le gaz


Publication du 21 Janvier 2013

Visiblement, il n’y a pas que dans les chaumières que le vent souffle parfois très fort. Apparemment, il arrive aussi qu’une tempête s’abatte entre les murs de la division Midnight du commissariat central… D’ordinaire, s’il s’agit simplement de soufflantes orchestrées par le commissaire de la division, il arrive visiblement qu’il lâche réellement les chiens de l’enfer sur ses subordonnés. Mais, laissez-nous donc éclairer votre lanterne sur cette histoire qui a fait l’effet d’une bombe A.

Yamada Kanjiro, digne inspecteur de police récemment muté à Kyoto après plusieurs années de bons et loyaux services dans notre bonne vieille capitale, s’est vu remercié en une quinzaine de jours seulement. La raison serait simple selon certains de ses collègues, il s’est mis en danger face au Midnight Wonderland. Non content d’être un éléments "plus que moyen" de l'avis du commissaire qui ne voulait pas de sa présence dans son service avant même sa mutation, monsieur aurait ainsi fait de l’excès de zèle et se serait fait pincé par ceux qu’il tentait d’arrêter. Bien que l’affaire n’a pas été ébruitée, il semblerait que sa santé mentale ait quelque peu souffert de cet épisode. Les forces de l’ordre ayant perdu de nombreux membres dont l’ancien chef de la police, il apparaissait judicieux qu’un blâme soit attribué au jeune inspecteur. Malheureusement, le commissaire divisionnaire semble ne pas l’avoir entendu de cette oreille et à tout simplement orchestré la mutation de son subalterne dans une petite ville de campagne. Visiblement, quand Ikigami vous a dans le nez, mieux vaut ne pas le contrarier. A ceux qui doutaient qu’il mettrait ses menaces à exécutions voilà qui est fait. Selon ses dires « le premier con qui se met encore dans la panade, je lui couperais moi-même la tête avant de l’expédier à l’autre bout du pays ! »

Autant le dire tout de suite, si Ikigami menait jusque-là la vie impossible à ses collègues, il va sans dire que les choses risquent d’empirer. Nous avons d’ailleurs été cordialement invités à « foutre le camps fissa » sous peine « d’incarcération abusive pour [nous] apprendre la vie ». Depuis deux jours, le mot d’ordre de la brigade Midnight est de ne plus communiquer avec qui que ce soit de l’extérieur concernant l’affaire. Ikigami tenait déjà à ce que les médias ne soient pas au courant, il semblerait que les choses viennent à être de plus en plus surveillées par le commissaire et ses menaces mises à exécution plus régulièrement…
Les membres de la brigade sont prévenus et, qui sait, ça mettra peut-être du plomb dans la tête de certains quand ils sentiront le vent tourner en leur défaveur. Pour l’instant, cependant, la crise d’Ikigami semble avoir été uniquement dirigée vers l'inspecteur Yamada qui à été renvoyé ad vitam aeternam dans un bled paumé.  

Il se murmure cependant que l'inspecteur Yamada n'est jamais arrivé dans cette petite ville et que personne ne l'a jamais vu monter dans sa voiture pour quitter notre belle Kyôtô... Serait-il possible qu'il rejoigne la liste de ses collègues morts dans quelques jours ? Visiblement, le commissariat central ne compte pas enquêter sur cette affaire, toute allusion à l'inspecteur semblant mettre le commissaire divisionnaire Ikigami dans une rage noire. ●

L. Carroll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kyoto Newspaper - Janvier 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des Informations importantes le 08 Janvier 2013 au Japon !
» Recensement de Janvier 2013 - Terminé
» Haiti-Politique :L'émission Ranmase est-elle complice des gnbistes au pouvoir ?
» Yon group de depite fe Laurent Lamothe kouri jodia
» N.W.O. Royal Rumble - 27 Janvier 2013 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT WONDERLAND :: Throught the looking Glass - Hors jeu :: Archives :: archives journal-