AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Le Conteur
pnj



profil +

Midnight Wonderland  



 Le Midnight Wonderland. Un nom qui en ferait frémir plus d’un et personne ne sait vraiment ce qu’il peut bien cacher. Qui sont les responsables ? Personne ne semble le savoir. Sauf eux, bien entendu…

Le Midnight Wonderland, c’est presque pire que la mafia, c’est une famille qui ne vit que dans l’objectif de créer un monde à son image. Et les images peuvent être toutes aussi différentes les unes des autres, chacun ayant sa propre idée sur la question. Alors, autant le dire, ceux qui se cachent derrière ce nom et font de la vie des joueurs un enfer sont bien plus différents et hauts en couleurs que ce que l’on voudrait penser.
Et si vous êtes là, c’est que pour la Reine de Cœur, Murasaki Hisae, vous avez eu une importance.

Vous vous connaissez tous depuis longtemps, connaissez l’ensemble des joueurs et êtes immunisés contre la plupart des dangers… Enfin, disons qu’on ne s’entretue pas entre bons voisins n’est-ce pas ? Dans ce monde, vous avez les rênes, vous décidez et agissez comme bon vous semble. Vous occupez, pour la plupart, des postes importants au Heart Castle et vous n’avez d’ailleurs aucune raison de vous en plaindre. Nourris, logés, blanchis, protection garantie et victimes à profusion. Maitres et maitresses, chacun sa place, chacun son rôle et chacun son importance dans l’équilibre de ce petit univers…

N’est-il pas plaisant de faire tourner le monde à votre façon ? Vous qui avez grandis dans des mondes différents, qui avez des histoires différentes et autant de points communs que de dissensions… On vous doit ce jeu, on vous doit les morts et parfois la vie. Se mettre à dos l’un d’entre vous revient à se mettre à dos les autres alors forcément… Ici, à l’abri des rideaux rouges, n’auriez-vous pas tendance à vous croire tout puissants ?

Attention cependant, Kyôtô la belle à bien changer depuis que vous vous y êtes implantés et resserer les rangs n'est peut-être pas une si mauvaise idée. Préparez-vous, depuis l'arrivé de l'ordre Haitaka, vous n'êtes peut-être plus autant en sécurité qu'avant !

Les membres du midnight wonderland sont disponibles en personnages prédéfinis uniquement


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

White Circus



Mais qu’est-ce donc… Qu’est-ce donc que cet endroit où les attractions sont aussi inanimées que les morts d’un cimetière alors que la vie semble émerger des décombres ? Cet endroit… C’est le White Circus, un regroupement de criminels dont l’organisation anarchique ferait pâlir la Reine de Cœur et son cabaret tiré au cordeau. Pourtant ici, si la loi du chacun pour soi est toujours la plus forte, il règne tout de même un semblant d’ordre. On ne fait pas ce que l’on veut, où l’on veut et quand on veut lorsque on fait partie du White Circus et les leaders sont souvent les premiers à faire payer les pots cassés…

En journée, cette vieille fête foraine depuis longtemps à l'abandon ouvre pourtant régulièrement ses portes aux non-initiés. Ici, pas de barrières, juste un gros risque de se faire tuer ou détrousser en entrant dans le palais du rire... Juste un risque de ne plus en ressortir où de s'y faire intégrer sans qu'on l'ait demandé. Il y a quelques années maintenant, les deux leaders ont fait un marché avec les membres du Midnight Wonderland. Ces derniers ne mettent pas les pieds dans la fête foraine sans y être invités et, de leurs côté, ils distillent assez d'informations pour brouiller les pistes... Du moins, c'était le pacte de base et ils s'y sont tenus pendant de nombreuses années. Aujourd'hui cependant, les choses semblent vouloir changer doucement mais sûrement. Silencieusement le White Circus à sû s'imposer et imprimer son emprise sur une partie de la ville.

Liés à la Reine de Coeur et à son jeu, il le sont tout autant aux membres du Black Horse avec qui ils entretiennent des relations "commerciales" la plupart du temps. Revente d'armes, d'objets volés, d'informations péchées ici où là, les petites mains du White Circus s'en sorte comme ils peuvent.

Logés dans des roulottes, il n'est pas rare que le feu se mette à brûler ici où là une fois la nuit tombée et si vous trouvez encore de temps à autres quelques personnes ayant l'air d'être véritablement des forains, il se pourrait bien que ceci ne soit qu'une couverture pour endormir les excès de surveillance policière... après tout, plus on semble inoffensif et moins l'on risque de se perdre en route...

Notez cependant, humbles criminels, que votre protection n'est pas gratuite, que les tueurs à gages ne sont pas acceptés et qu'il vous sera régulièrement demandé d'être utile à l'entretien des lieux; vos recettes vous dites? 50/50... 50 pour vous, 50 pour vos dirigeants et mieux vaut ne pas descendre trop bas dans le butin, il se pourrait bien, autrement, que vous n'ayez rien du tout à la fin de la semaine...

Vous ne pouvez pas faire partie du groupe Chess Pawns et du White Circus en même temps. Une fois que vous vous êtes fait coincé par la Reine de Coeur vous êtes irrémédiablement viré du White Circus avec interdiction d'y remettre les pieds et ça arrive très rarement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Black Horse



Sans vouloir jouer les prétentieux, le Black Horse est sûrement le club le plus populaire de toute la ville. Chaque soir, quand les portes ouvrent c'est une nuée de personnes qui viennent s'y amasser en espérant pouvoir y entrer. Et pour cause, tous les plaisirs qu'offre l'endroit sont parmi les mieux côtés et il y en a pour tous les goûts. Alcool rarissimes qu'on ne trouve qu'ici, danseuses et hôtesses toutes aussi exotiques les unes que les autres, DJ de renommée internationale ; le Black Horse vous propose à peu près tout ce qui pourrait égayer vos mornes journées.

Malheureusement, on ne fait pas tenir un club aussi imposant sans devoir se salir les mains, surtout dans la ville de Kyôtô et si le Black Horse est un endroit aussi réputé, c'est bien parce que celui qui en est à la tête à appris à composer entre légalité et illégalité. Ainsi, sous le couvert d'activités pouvant être exercées au grand jour, vous y retrouverez très certainement des secrets qu'il vaut mieux ne pas trop ébruiter. Paris et combats clandestins, trafics de drogues et d'informations, prostitution ; ceux qui ont des accès privilégiés à l'endroit pourront largement profiter de tous les extras mis à disposition par celui qu'on connait sous le nom de Sasori.

Ainsi donc se retrouvent ici ceux qui permettent à l'établissement de conserver son monopole tout en gardant la main mise sur une bonne partie de la pègre de la ville. Protégeant jalousement cet endroit, les membres du Black Horse sont une organisation familiale qui se situe au parfait opposé des tensions du Midnight Wonderland et de l'isolationnisme du White Circus. Ils ont pour but de préserver l'endroit et de s'étendre aussi loin qu'ils le peuvent tout en écrasant quelques pieds au passage.
Ils ont la main mise sur la plupart des trafics de la ville et survivent ainsi. Chez eux, pas de faux semblants, tout le monde ou presque connaissent leurs visages et savent qu'il serait de mauvaise augure de leur mettre des bâtons dans les roues.


Les membre du Black Horse sont disponibles en prédéfinis uniquement.
Une distinction est effectuée entre le groupe à proprement parler qui ne concerne que les proches du patron -ceux qui font de cet endroit un bastion stable de la ville- et la boite de nuit ou chacun peut venir se détendre et travailler qu'il soit pion, citoyen ou membre du White Circus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Chess Pawns



Chess Pawns ; Les pions sur l’échiquier. Si vous êtes là, c’est que votre chance a tournée. Sans le vouloir, sans le comprendre, le Lapin Blanc est venu vous chercher et vous a fait rentrer dans le jeu. Et vous n’avez plus que deux choix : Vivre ou Mourir. Etre accepté dans l’univers de la Reine de Cœur, plaire à ses sbires. A vous de trouver votre place, à vous de prouver que vous pouvez être utile envers et contre tout.

Vous êtes seul. Seul dans ce jeu dont les règles sont trop mal définies. On vous les a expliquées certes, mais nombre d’entre vous n’ont pas tout compris. Vous êtes tombé là-dedans sans en connaître la raison. Vous êtes tombé ici sans qu’on prenne la peine de vous expliquer et vous devrez pourtant jouer.

Manipulateurs et manipulés, votre seule porte de sortie est de trouver les responsables, leur plaire, réussir les épreuves qu’ils peuvent vous infliger. Et là, peut-être qu’on retirera le cadenas qui se trouve autour de votre cou. Peut-être qu’on décidera que votre tête est bien là où elle se trouve… Oui, peut-être…

Etre un pion s’est trouver son chemin seul, vivre seul, rester seul. On vous coupe du monde, on vous terrorise, on joue avec vos peurs et vos vices, les organisateurs semblent tout connaître de vous alors que vous ne les connaissez pas. Vous n’avez entre vos mains que quelques pseudonymes tirés d’un conte et l’ordre de les trouver dans le temps qui vous est imparti. Rien de plus, rien de moins. Vous avancez de case en case à l’aveuglette, au rythme voulu par les Organisateurs et bourreaux… Un rythme qui vous conviendra peut-être… ou pas… Car si les questions se glissent en masse dans votre tête, que les réponses sont longues à venir, le plus important pour vous n’est-il pas de rester en vie tout simplement ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Law & Order  



     Si vous vous attendiez à des force de l'Ordre bien organisée et totalement au fait de tous les dangers de la ville, vous êtes bien loin du compte. Malmenées depuis l'installation du jeu dans la ville et marquées par la mort de nombreux agents haut placés pendant toutes ses années, elles sont aujourd'hui totalement dépassées et désorganisées. Pour autant, les membres des forces de l'ordre ne laisse rien paraître et tente, encore et toujours, de faire revenir l'ordre dans une ville ravagée par le vice et la criminalité.

Peut-être est-ce pour ça que le gouvernement nippon a choisi d'employer une méthode autrement plus radicale que la simple présence d'agents de police dans les rues de la ville. Mais si le haut commandement pensait que ça pouvait être le moyen le plus simple pour reprendre les rênes de Kyôtô, c'était sans compter sur les anciennes institutions déjà en place qui en connaissent long sur le sujet et qui ne compte pas céder leurs places.

Totalement éclatée, désemparée, noyée sous la masse grandissante des tensions, avocats, juge et officiers de police standart doivent maintenant se débattre avec l'arrivé d'un nouvel ordre dans leurs rangs.
Scindées en deux, l'ancien système et le nouveau ont plus tendance à se mettre des bâtons dans les roues qu'autre chose. Chacun tentant de résoudre les crimes et de reprendre la ville à sa façon.


L'Ordre Haitaka : Il représente l'ultime carte du gouvernement japonais pour tenter de rétablir un semblant de civisme dans la capitale historique du pays. Après de longues années de tergiversation et de débats, il a finalement été décidé de répondre au Mal par le Mal. Les anciens shinobi ayant fait leurs preuves durant toute la période féodale marquée par de nombreux conflits ; il a été décidé à l'époque contemporaine de faire appel à leurs descendants, les pratiquants acharnés du ninpô encore relativement nombreux dans les régions d'Iga et de Kôga. D'abord recrutés sur la base du volontariat, les disciples concernés ont ensuite dû passer une série d'épreuves pour se départager et qu'ainsi les meilleurs éléments puissent constituer l'Ordre et mener à bien leur mission. Une mission sommes toutes concrète, débusquer les fauteurs de trouble à Kyôto et les éliminer, purement et simplement. Ceci en faisant le moins de vagues possibles. (En contrepartie, le gouvernement japonais a mis à leur disposition un quartier général confortable assortie d'un terrain d'entraînement sur le mont Inari, colline sacrée et boisée surplombant Kyôto ; il verse à chaque Epervier une solde hebdomadaire généreuse amenée à augmenter au gré de leurs résultats individuels et collectifs ; et pour finir, il s'est engagé à investir dans la préservation des Ryû et de leur patrimoine sous réserve que la mission soit menée à bien. Tout a été pensé pour motiver les troupes..)

Les tueurs en série ou plus généralement les coupables d'homicide(s) sont les principales cibles mais s'ils jugent qu'un simple agresseur, violeur ou trafiquant pose un réel problème, les Eperviers sont libres de fondre sur lui.
Ils ont une quasi totale liberté d'action, ce qui a le don de grandement énerver et inquiéter les forces de l'ordre en place. Sur le papier, les membres de l'Ordre doivent s'instruire sur le casier judiciaire de chaque cible potentielle avant de décider de son élimination et prendre en compte les conseils des magistrats et de la police criminelle...Mais autant vous dire que dans les faits, tout est plus nuancé, déjà parce que les ninjas sont exilés sur le mont Inari et prennent rarement la peine de se déplacer jusqu'au commissariat.

Au sein-même de l'Ordre, les avis divergent même si chacun sait ce qu'il doit faire et pour quoi il a signé. Si certains voient dans cette chasse à l'homme une vraie compétition, d'autres se questionnent sur le bien-fondé de leur devoir, d'autres encore élèvent rarement la voix pour exprimer un avis. Ce qui est sûr dans tous les cas, c'est que désormais, aucun meurtrier peu importe son allégeance n'est plus intouchable. Nul besoin de preuves tangibles ou de procès, pour les Eperviers, une seule intuition suffira..

{Webographie indicative pour tout ninja en herbe : Ninjutsu, Les 36 Disciplines, les ryu}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Citizens



Il est fini le temps où les simples citoyens, personnes lambda perdues dans la masse pouvait se vanter d'être en sécurité dans la ville et feindre l'ignorance quand à l'augmentation du crime dans leur cité. D'ailleurs, en voyant que la criminalité ne cessait d'augmenter et que l'insécurité régnait de plus en plus, beaucoup des habitants de Kyôtô ont finis par mettre les voiles et rare sont les touristes à venir visiter la ville. Il n'y a plus que vous, irréductibles qui êtes restés soit par espoir de changements, envie de régler par vous-même la situation ou simple folie.

Malheureusement pour vous, si vous êtes encore les plus nombreux et que vous n'appartenez à aucune des grandes institutions en place, vous n'êtes pas plus en sécurité que ces pions dont seule la chaine cadenassée vous différencie. Vous êtes le vivier, les petites mains qui tentent de survivre dans ce monde ou qui veulent eux-même s'implanter dans le crime par tous les moyens possible. Vous êtes innocents, bien sous tout rapport où des criminels en devenir.
Vous êtes la suite, ce qui viendra après que toutes les têtes seront tombées mais, pour le moment, tachez déjà de rester en vie. Rapprochez-vous de ceux qui pourraient vous y aider, vous protéger et surtout, ne tombez pas entre les mains du Midnight Wonderland.

Ce nom ne vous est plus inconnu aujourd'hui, il est sur toutes les bouches, dans tous les esprits mais sa légende urbaine vous apparaît tout de même comme étrangement floue. Haut les coeurs, habitant de Kyôtô ! Cette ville est aussi la votre et il faut bien des gens pour la faire tourner.


Les personnes incarnant des citoyens peuvent demander à faire partis des pions (Chess Pawns) du Midnight Wonderland à tout moment.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Les Groupes de Luttes à mains nues
» Abécédaire des groupes de musique.
» groupes et races
» C || Rôles dans les groupes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT WONDERLAND :: Off with their heads :: Key of Wonderland :: Contexte-