AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Oseki Miyako || Alice in Midnight Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alice
membre



profil +

Oseki Miyako  

"Alice"

Age: 22 ansDate de naissance: 4 AoûtLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: Beurk !!Activité: Agent d'accueil et de cercueil des nouveaux joueurs. Autre: Mascotte du Heart Castle.Groupe: Midnight WonderlandFeat. : Tsubasa Masukawa


have i gone mad?

Do you want to know who I am ?

Oh douce Alice, au visage enfantin, que tu es souriante. Tu aimes découvrir le monde qui t’entoure de tes grands yeux pétillants. De nature très curieuse, il faut toujours que tu sois au courant de tout. Il suffit que tu entendes un bout de phrase sur quelqu'un pour t'immiscer dans la conversation et poser beaucoup de questions, parfois beaucoup trop. Quand on ne veut pas te répondre, qu'on t'envoies sur les roses, tu uses de tous les stratagèmes possibles et inimaginables pour assouvir ta curiosité. Le plus sympathique à tes yeux reste l'espionnage, lorsque tu te déguises en pseudo « Ninja Kawai » avec ta fidèle amie Hana, toutes les deux cachées sous la table. Parfois cela fonctionne, d'autres non. Tu aimes accuser Hana de ne pas être assez discrète, alors que lorsqu'on dort, on ne fait pas spécialement de bruit. Le comble dans tout cela, c'est qu'au final tu n'as que faire de ces histoires, tu oublies rapidement. Une véritable girouette, petite boule d'énergie que tu es. Oui tu as toujours raison, c'est toi qui décides, tu es la meneuse, la princesse de ton royaume imaginaire et coloré. Il arrive que tu mentes pour te sortir d'affaire, cela ne marche pas toujours non plus. La majorité du Heart Castle t'apprécie ou te tolère. Quand tu es trop chiante, on te laisse le dernier mot, non pas pour te faire plaisir, simplement pour que tu te taises enfin ou que Chisei ne pointe pas le bout de son nez.

Tu vis dans une réalité qui n'est autre que notre imaginaire. Tu te perds dans tes histoires en ne distinguant, de temps en temps, plus le vrai du faux. Est-ce un jouet ou une personne, peu importe il faut toujours s'amuser. L'heure n'est jamais à la tristesse. La peur ne fait pas partie de ton être, qu'il vive ou qu'il meurt tu gardes le sourire. Le rose t'attire autant que le sang, tu es l'ange de la mort. Ce qui est le plus effrayant chez toi est justement ce paradoxe entre ton sourire et le sang que tu as sur tes petites mains. Ta petite voix chantante, ton rire joyeux, ce grand sourire que tu arbores constamment fait froid dans le dos, mais tu ne le remarque pas. Avec toi, rien n'est calculé. Tu aimes apprendre des autres ce que tu exiges qu'ils t'enseignent. Lorsque cela te déplaît, tu mîmes d'être intéressée pour que le temps passe plus vite, tu boudes, tu t'évapores avec Shinrei pour « travailler ». Suivre les autres ne t'inquiète pas, tu as toujours été sur-protégée. Il n'y a jamais de conséquences à tes actes si ce n'est un poison vite dissipé. La solitude t'es inconnue. Lorsque les vivants ne sont pas autour de toi, tes peluches et poupées, pour la plus part abîmées par le temps, t'accompagnent. Tu les aimes autant que tes amis, plus que les gens que tu ne connais pas. On peut te taquiner sur leur mocheté, tu conteras alors le récit de tes amis inanimés pour justifier leurs différences.

Tu as récemment fêté tes vingt-deux ans et pourtant douce Alice, le temps ne t'a pas changé. Fidèle à toi même, tu répètes sans cesse les mêmes erreurs, et ne changerait ton comportement pour rien au monde. La vie est un conte où tu es l’héroïne et la narratrice. Tout est bien qui finit bien, les gentils triomphent, les méchants trépassent même si tu ne vois pas la différence entre le bien et le mal. Tu es la princesse dans son grand et beau château, la fée dans sa fleur colorée, la cerise sur le gâteau, le sucre au bord des verres à cocktail. Ton style vestimentaire ne manque pas de nous le rappeler. Les couleurs pastels, lumineuses et raffinées. Des froufrous de partout et les cheveux toujours bien coiffés. Non Alice, tu n'as pas changé ces trois dernières années. Peut-être cette poitrine qui commence à pointer le bout de son nez. Tu te poses des questions, à savoir si ils seront aussi gros que ceux d'Hisae. Fais attention Alice avec tes victimes, il ne faudrait pas par jalousie les sectionner.



Behind the Screen

Nom ou pseudo: Pomme de Terre.
Prédéfini: [x] oui [] non
Double compte: [] oui [x] Non
Comment t'as connu le forum: Very Important Pomme de TerreAutre chose à ajouter peut-être ? Let's Start !
Code du règlement: Off with his d* head !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alice
membre



profil +

which way I ought to go from here?


And now, will you listen to my story ?

CHAPITRE I : La fleur qui brille dans la nuit.

Il était une fois...

Dans un monde en noir et blanc, parce que c'est le passé, un Roi et une Reine follement amoureux l'un de l'autre, vivaient une vie parfaite dans un immense château. Ces deux âmes sœurs unis par les liens sacrés du mariage ne se quittaient jamais, l'idée de se perdre était impensable alors, ils passaient beaucoup beaucoup de temps ensemble à s'occuper des animaux. Oui, il y avait beaucoup d'animaux dans le domaine notamment des chevals cheveaux majestueux, des vaches qui buvaient du lait avec le sourire et des champignons énormes qui abritaient une multitude d'insectes multicolores en noir et blanc parce que c'est toujours le passé.

La vie était belle à cette époque, l'avenir promettait prospérité et bonheur. Comme chaque soir d'été, le Roi alla arroser ses plantations florales quand soudain, il vit une fleur briller plus que les autres. « Nani Sore ? » Intrigué par cette brillance défiant celle de la lune, il s'approcha. Subjugué par sa beauté, il cueillit la fleur puis l'apporta à sa bien aimé. « Sugoi ! », « Grave Sugoi ! » Oui, ils parlaient un peu comme des hommes préhistoriques parce que maintenant ils sont vieux, il n'y avait pas trop de language à l'époque. Ils décidèrent de replanter la fleur dans un joli pom pot de terre avant d'aller se coucher.

Le lendemain matin, ils furent surpris de voir que la plante s'était transformée en une adorable petite fille trop belle. « Oh, c'est qui ? », « Je m'appelle Miyako, je suis votre enfant ! », « Oseki Miyako... ? », « Bah Miyako c'est moi, votre fille je viens de le dire ! », « Masaka !! », « Non non, Miyako... ». Quelques heures se sont écoulées avant qu'ils puissent enfin tous se comprendre. Miyako était très intelligente et inculqua le langage à ses parents et décida de mettre un peu de couleur dans ce monde bien trop terne à son goût. Elle peigna notamment le château en rose et bleu.. et vert pomme. En échange de cela, ses parents lui offrirent beaucoup beaucoup de cadeaux. La princesse grandit avec ses parents et ses peluches dans l'amour et l'abondance, elle ne manqua de rien.

***


CHAPITRE II : La maladie du temps.

Les années passèrent dans la joie et la bonne humeur. Mais un jour, la princesse tomba très malade. Ses amis d'enfance l'appréciaient de moins en moins, l'évitaient de plus en plus. Plus personne ne voulait jouer avec elle et ses peluches. Ils disaient que c'était puérile. Et quand ce n'était pas les enfants qui la rejetaient, les parents s'y mettaient. Ils racontaient des choses horriblement méchantes au Roi et à la Reine. Elle aurait soit disant poussé son petit voisin Yuki dans les escaliers, coupé les cheveux d'Hinata en classe. Quant à l'idée de mettre le chat d'Akira dans le four pour l'atelier cuisine cela viendrait d'elle. N'importe quoi. Diffamatoire ! Alors Miyako comprit qu'elle était en réalité atteinte d'une vieillite aiguë. Son entourage devenait de plus en plus ennuyeux, l’intérêt de communiquer avec eux était moindre, alors elle s'enferma peu à peu dans son monde et se jura de ne jamais devenir une adulte tristement déprimée.

La jolie princesse eut alors une idée folle ! Pourquoi communiquer avec des personnes qui ne donnent jamais la bonne réponse ? Les poupées, les peluches, les animaux et les corps sans vie ne peuvent pas parler, alors Miyako le fera à leur place. Un jeu de rôle géant où elle peut s'amuser et s'épanouir de nouveau, comme à ses six ans. Mais le Roi et la Reine ne voyaient pas son petit jeu du même œil et commencèrent à se poser des questions.

Prenant conscience de la différence qu'il y avait entre les autres enfants et Miyako, le Roi et la Reine prirent quelques mesures supplémentaires. « Notre enfant se sent seul, nous devons l'aider à sortir de l'enfance », « Très bien, que proposes-tu ? », « Et si on partait en vacance en la laissant seule avec une nounou super stricte moche et vilaine ? ». Quelle idée fantastique ! Pendant deux longues semaines, la princesse se retrouva seule face à la méchante reine dénommée Bâba, Bâba la sourcière... Ca fait exotique. Il fallait se coucher tôt, se lever tôt, en plus l'école se passait à la maison et puis ne parlons pas des corvées... Derrière chaque tâche se trouvait un sombre sortilège. Oui, la plus belle des princesses de l'univers intersidéral savait ce que Bâba la sourcière manigançait. Elle voulait que Miyako grandisse et sombre dans la vieillite aiguë.

***


CHAPITRE III : Bâba et la maison hantée.

Des ambulances, des policiers, un accident disaient-ils. Miyako tranquillement installée au bord d'un véhicule balançant ses petits pieds, un léger sourire aux lèvres à la vue du brancard capuchonné de noir. Bâba la sourcière fût retrouvée le corps gisant sur le sol mouillé du salon, des ciseaux plantés dans la carotide. « Elle a glissé. Elle a dû vouloir se retenir au meuble avant de s'étaler par terre des ciseaux à la main. » Le Roi et la Reine n'étaient pas dupes car ce n'était pas la première fois et cet épisode marqua le début d'une longue série.

Les parents de Miyako étaient dépassés par les événements. Qu'est-ce qui clochait chez cette enfant ? Les visites chez le psychologue ne changeait rien, la princesse savait sourire et faire semblant. Ou pas. Le problème viendrait alors du Roi et de la Reine qui refusaient d'admettre que leur enfant est juste un peu spécial et qu'elle a simplement besoin d'un peu plus de temps pour sortir de l'enfance malgré ses quinze ans. D'autant plus qu'au Japon il n'est pas rare de voir des jeunes filles avec un style de poupée. Sombrant dans une dépression, le Roi et la Reine décidèrent d'abandonner Miyako dans une maison, cette fois-ci beaucoup beaucoup plus lugubre, avant de se donner la mort.

Miyako se retrouva face à elle-même dans une grande maison insalubre et hantée, peuplée d'enfants eux aussi abandonnés. Comme à son habitude, Miyako se fit rapidement de nouveaux amis et les perdit tout aussi vite. Alors elle recommença à s'amuser avec ses jouets inanimés et quand ils ne l'étaient pas, elle les créait. Son style s'affirmait de jour en jour. Quelques journaux contaient sous forme de petits articles des disparitions et morts étranges au sein de l'établissement privé. Mais son visage était si doux, ses yeux si pétillants, son sourire si charmeur, sa voix si chantante. Comment l'accuser ?

***


CHAPITRE IV : Alice au Midnight Wonderland.

« Joyeux anniversaire Miyako ! Une très belle surprise t'attend dans ta chambre !» Étrange. Eux qui avaient si peur... Car même si officiellement personne ne pointait du doigt Miyako, officieusement ces fantômes savaient que quelque chose ne tournait pas rond chez cette adorable jeune fille. Alors la princesse déchue se dirigea suspicieuse dans sa chambre. Lorsqu'elle ouvrit la porte, elle découvrit une dame au physique parfait. Un teint pâle et des lèvres pulpeuses d'un rouge sang. Ses vêtements sophistiqués inspiraient respect avant même que cette dernière n'ouvre la bouche. Miyako voulut faire une révérence, mais elle était bien trop occupée à scruter les moindres détails de cette dame. C'était une muse, un souffle d'inspiration parcourut le corps frêle de la jeune princesse comme si une ampoule jaune apparaissait à coté de sa tête, clignotante et flamboyante avec pour écriteaux « MODÈLE ! MODÈLE ! MODÈLE ! ». En effet, en une fraction de seconde, Miyako savait ce qu'elle voulait faire dans sa vie ; lui ressembler, devenir comme elle, l'imiter, apprendre un maximum à ses cotés.

« Te voilà enfin, Alice. »

Miyako quitta la maison hantée et intégra le Heart Castle au coté de la Reine de Cœur. Sa nouvelle maison, ou plutôt, son nouveau château était encore plus somptueux que l'ancien. D'autant plus qu'il y avait une multitude de sujets plus étranges les uns que les autres avec qui faire connaissance. De nouveaux amis, beaucoup beaucoup de nouveaux amis avec qui s'amuser ! Cette renaissance était un cadeau de la reine, enfin quelqu'un comprenait Alice et lui laissait la liberté dont elle avait besoin. Elle se lia rapidement d'amitié avec les autres membres du Midnight Wonderland, ce jeu grandeur nature où Alice pouvait s'exprimer librement et sans crainte. En échange, la Reine lui demandait une seule chose, accueillir les nouveaux participants au côté du Lapin Blanc, Arashiro Shinrei, ou leur dire au revoir.

Durant ces années, Alice apprit énormément de chose notamment sur la vie, la mort et la discrétion qui l'accompagne. Petite princesse appréciée de ses camarades de jeu, elle virevoltait dans toutes les pièces du Heart Castle vouant un culte à Hisae. Pourquoi grandir quand son futur soit existe déjà ? Un jour en compagnie de la meilleure des meilleures Hana et la Mad Tea Party, certain soir au bras du Lapin Blanc et de ses victimes, ses journées étaient bien remplies et pleines d'aventures palpitantes ! Et quand elle avait besoin de quelque chose : « Chisei !! » Toujours présent pour servir sa petite princesse préférée. Voilà, en général tout allait bien dans le meilleur des mondes. Bien-sur le dialogue n'était pas facile avec tout le monde, mais bon, c'est elle la princesse alors ils n'ont pas le choix ! C'est moi elle qui décide !

***


CHAPITRE V : La morsure de l’araignée.

Mais un soir de pleine lune, la douce Alice toujours en quête de nouveaux amis, s'approcha dangereusement d'un insecte plutôt attirant. Comme à son habitude, la princesse du Heart Castle, voulut se lier d'amitié avec la petite araignée en lui posant un maximum de questions en un rien de temps. Véritable moulin à parole, elle s'arrêta de parler seulement lorsque sa boisson n'avait plus exactement le même goût. Alice tomba gravement malade et sentait la vie quitter son corps. Alitée dans sa somptueuse chambre de princesse rose, grand bol de bonbons sur les genoux et clochette à la main droite, elle y resta quelques semaines. Tout le Midnight Wonderland s'occupa de la princesse. Chisei redoubla d'effort pour subvenir à ses besoins, quant à la Reine, elle ne fût jamais aussi tendre.

Bien dans son lit et heureuse de toutes ces attentions à son égard, Alice fît semblant quelques jours de plus histoire de profiter au maximum de ce qu'il venait de se passer. Cependant, au fond de son cœur, la princesse n'oubliait pas. Quelqu'un avait tenté de mettre fin à ses jours et sa vengeance devait être préparée avec soin. Elle avait assez vue de choses dites « atroces » ces dernières années pour savoir ce qu'elle réservait à cette Veuve Noir... Sa vengeance sera terrible !!! Puis elle vit un papillon et oublia complètement son objectif.

La vie reprit son cours au Heart Castle et ses vieilles habitudes aussi. La princesse du Heart Castle était de retour plus belle et plus forte que jamais. Etant indispensable, elle ne pouvait rester cloîtrée dans son lit éternellement, après tout ce n'est pas elle la Belle au bois dormant.

***

FIN.

***


« Voilà c'est terminé !! Hana, tu peux corriger mes fautes s'il te plait ? »

« Hana ? Hana ? Hana ? Hana !? »

« Toujours quand on a besoin d'elle... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Présentation Validée



Toutes nos félicitations pour cette validation et bienvenue parmi nous ! Superbe fiche ma foi et je n'ai qu'une chose à dire... ou plutôt à faire : Me rouler par terre de rire. Contente que tu te soit joint à nous avec la petite et qu'elle t'aille si bien PdeT ♥


Begin at the beginning



Afin de ne pas être perdu, laisse-nous maintenant te montrer le chemin. Pour commencer, nous t'invitons à remplir et poster ta fiche de liens, n'hésite surtout pas à faire le tour des autres fiches pour te trouver des compagnons de route. Il est aussi utile d'aller remplir sa fiche de topics pour que tout le monde te suive à la trace -en particulier la reine de coeur et ses sbires-. Une fois ceci fait c'est PARTY HARD !
Si tu en éprouve l'envie, libre à toi d'ouvrir un journal de bord afin de nous faire part des avancées et péripéties que ton personnage aura rencontré.
Tu peux aussi aller lire le Kyôtô Newspaper afin d'être au courant des dernières nouvelles. Bien entendu, si tu préfère regarder ce qu'il se passe plus en profondeur dans ce jeu étrange, tu peux aussi consulter le Midnight Express qui recèle de nombreuses informations et Lewis Carroll pourrait bien fortement apprécier que tu ailles visiter sa boite de pandore ♥~
En cas de perte de mémoire et de questionnement intempestif, n'hésite pas à refaire un tour dans la chronologie du forum et consulte aussi souvent que tu le souhaites les détails de notre jeu d'échec

Nous te souhaitons un bon jeu en compagnie du Midnight Wonderland et on espère que tu te sentiras comme chez toi ici ! On t'attendra bien entendu sur la CB, dans le Flood et en RP !

Le Staff ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Oseki Miyako || Alice in Midnight Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BACK IN WONDERLAND
» Le Lièvre de Mars (Alice au Pays des Merveilles) [Réservé]
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT WONDERLAND :: Off with their heads :: We're all mad here :: Affaires Classées-