AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tea is the magic key to the vault where my brain is kept.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The Dormouse
nam - fondatrice



profil +

HANA x SHIN x EVELYNN ~ One to be a Murderer. One to be a Martyr. One to be a Monarch. And all of them to be mad.


Elle ne savait pas réellement depuis combien de temps elle était là, mais une chose était certaine. Elle y était ! Et pas qu'un peu ! Puisqu'un peu est totalement impossible n'est-ce pas ? Étant donné qu'on ne peut pas être à moitié ici et à moitié ailleurs si on considère que nos deux jambes, nos deux bras accompagnés de notre tête sont tous au même endroit ! Bien entendu, il ne fallait pas oublier les doigts, les orteils, les yeux et les élastiques dans les cheveux mais ceci était une toute autre histoire. D'ailleurs, Hana n'était même pas certaine que cette histoire soit réellement satisfaisante, il faudrait qu'elle y repense plus tard mais pas tout de suite. Tout de suite, elle préférait analyser la devanture qu'elle avait en face d'elle afin de s'en faire une représentation précise qu'elle oublierait une fois qu'elle n'aurait plus les yeux posés dessus. Mais une fois encore, là n'était pas la question. La question était présentement de savoir si Shin avait bien reçu son message et qu'il allait venir comme il le lui avait dit. Parce que c'était important n'en doutons pas ! Tout le reste n'était que vaine considération qui ne méritait pas qu'elle s'y attarde ou quelque chose dans ce goût là. A moins que ce ne soit autre chose ? Ou pas ? Ou oui ? La devanture donc ! La devanture était plus intéressante. Il fallait l'analyser pour savoir de quoi il en retournait.
Bon, comme ça, de prime abord on ne pouvait pas dire qu'elle était moche, même si Hana aurait préféré d'une certaine manière. En réalité, elle donnait plus envie de pousser la porte qu'autre chose mais elle allait devoir attendre encore un peu de pousser son investigation sur l'en-tête de l'établissement. L'écriture cursive n'était pas trop mal, mais ça manquait de quelque chose. Puis heureusement qu'il y avait une traduction parce que le nom en lui-même était totalement imprononçable si ce n'est incompréhensible et ça lui donnait déjà mal à la tête. Le thé avait intérêt à être potable parce qu'elle n'avait pas envoyé un message à Shin pour des prunes ! Surtout qu'elle n'aimait pas les prunes, le violet c'est niais et les prunes sont violettes ! Bon les jaunes et les vertes ça allait mais pas les violettes ! Entendons nous bien, les couleurs avaient de l'importance dans chaque chose. Ici, la façade était un peu top blanche pour elle et ça lui donnait la furieuse envie de peindre un arc-en-ciel dessus afin que ça s'accorde mieux avec sa tenue. Enfin, avec un peu de patience, elle arriverait très certainement à en faire abstraction. Parce qu'en réalité, la question du jour était toute autre !

Ça faisait maintenant des semaines que la jeune fille était tombée sur un prospectus alors qu'elle vagabondait dans la ville. Entendre par là qu'elle avait ramassé un papier par terre portant le nom de cet établissement de thé et que ça l'avait pleinement intrigué tout en lui provoquant un soupir d'exaspération. Il ne pouvait y avoir qu'un maître du thé en ville et ce n'était pas ce salon de thé là mais bien celui du cabaret. Enfin... Ça avait été sa pensée première. La seconde étant de savoir comment étaient les gâteaux qui accompagnerait le thé et cette interrogation n'était pas négligeable quand on se prénommait Hana. Ce seul fait justifiant pleinement d'une investigation poussée dans l'antre de la bête. En plus, c'était l'occasion d'avoir un rendez-vous avec Shin alors ça faisait d'une pierre deux coups ! L'ennui restait cependant que son idée de vouloir visiter le salon de thé lui était complètement sorti de la tête quand elle était rentrée chez elle et qu'elle avait donc du attendre plusieurs semaines avant de tomber malencontreusement sur la devanture du magasin et de fouiller dans son sac pour en ressortir le papier. Elle le savait bien qu'elle avait oublié quelque chose et elle n'avait pas réfléchit plus longtemps avant de contacter Shin à la vitesse de la lumière. Il fallait qu'il vienne, tout de suite, parce qu'il y avait du thé et des petits biscuits ici ! Il ne lui restait donc plus qu'à attendre. Chose qui n'était pas simple pour la jeune femme qui trépignait littéralement d'impatience en attendant. Un peu plus et elle allait se mettre à se rouler par terre si le temps n'avançait pas plus vite ! Il était impératif que personne ne manque l'heure du thé même si c'était dans trois heures et qu'elle en avait bu trois avant de partir se promener.

Le temps était réellement un problème. Il était capricieux et jamais il ne faisait comme elle voulait. L'avantage étant que Shin, en plus d'être le maître du thé, était le maître du temps et la moto qu'elle entendit arriver à une vitesse supersonique ne pouvait trahir qu'une personne. ENFIN ! Ca faisait dix minutes qu'elle attendait ! Et dix minutes quand Hana avait une idée en tête c'était plus que long !
Dés que Shin fut descendu de sa moto, elle l'attrapa par le bras et s'employa à le tirer vers l'établissement.

« Regardes, regardes... On ne dirait pas le nom d'un salon de thé mais c'est un salon de thé. J'ai lu le prospectus il y a quelques temps déjà ! Même si je n'ai pas tout retenus mais ils font du thé ici tu le savais ? Y'a sûrement des gâteaux aussi ! Il faut que je vois à l'intérieur ! »

Et elle n'avait aucune intention d'y entrer seule parce que les pires personnes pouvaient se cacher n'importe où dans cette ville de fous et Hana n'aimait pas trop l'idée. D'ailleurs, elle était rarement seule depuis plusieurs mois et si, aujourd'hui, elle s'était entourée d'amis invisibles pour venir dans le coin, c'était uniquement parce qu'elle avait un rendez-vous chez le médecin auquel elle n'était pas allée puisqu'elle était restée planter devant le salon de thé en se retenant de coller son visage contre la vitre pour ne pas ressembler à un poisson-globe.

« Il faut qu'on rentre dedans ! Je veux voir l'intérieur. Peut-être que c'est mignon ! Ou peut-être pas. Mais je préférerais que ce soit mignon... »

Si l'intérieur était comme la façade et l'écriture, ça n'allait pas lui plaire mais pour le savoir, il n'y avait qu'une seule possibilité et Hana ne passa pas trois heures à se poser des questions. Elle avait beau être toute petite, elle entraîna sans mal Shin dans son sillage avant de pousser la porte de l'établissement.
Ils allaient voir ce qu'ils allaient voir si ça ne lui convenait pas. Salon de thé ?! Et puis quoi encore … Et puis... Hana marqua un temps d'arrêt quand ce qui devait être un réceptionniste où un serveur s'approcha de la porte. Bizarrement, elle n'était plus très sûre de vouloir rentrer là tout de suite maintenant, peut-être qu'elle aurait mieux fait de garder sa curiosité pour un autre jour, dans cent ans...
Bon... respirons ! Shin était là, ce n'était pas un réceptionniste qui devait avoir près de trente ans qui allait lui faire rebrousser chemin ! Tant qu'il ne lui parlait pas... parce que les vieux, ça ne parle pas, ça bave. Ça devrait aller. Puis elle avait tout de même attendu dix minutes dehors, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus. Ou alors si, il fallait la pousser dedans et l'enfouir sous une couche de pissenlits en prime mais ce n'était pas le sujet. Le sujet, a cet instant présent, c'était de pousser Shin devant elle et qu'on les installe quelque part, ou bien qu'ils s'installent eux-même... Loin de l'entrée pour éviter les effluves de vieillesse. Si elle s'était mise à compter les points, ça en aurait déjà fait un mauvais pour The Enchanted. Mais bon, avant de juger, elle allait devoir manger et boire son thé.



Fais dodo marmotte ma p'tite soeur, fais dodo t'auras du gateau *o* Papa au premier, boit sa soupe au lait, maman au grenier.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mad Hatter
illabye - fondatrice



profil +


Tea is the magic key to the vault where my brain is kept.

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Hana & Evelynn & Shin

Cela aurait dû être une journée des plus normales, le salon de thé était le seul endroit ouvert au public du cabaret la journée, ce qui laissait le temps à Shin d’être l’attraction principale et de prouver une fois de plus à l’univers qu’il était le maitre du royaume des thés. Normal donc, des clients normaux, nouveaux comme habitués, tous devenaient accro à son travail unique et d’une qualité irréprochable. Affublé de compliments qu’il recevait avec modestie avant de les oublier, Shin voyait ces visages aller et venir, chaque client était une âme à sauver, une âme à assouvir. Depuis qu’il était à la tête du salon de thé, ce dernier n’avait eu de cesse de se populariser. En mémoire de son formateur, en mémoire de celui qui lui avait ouvert les yeux, Shin travaillait dur et se montrait chaque jour créatif pour séduire les papilles des clients. C’était devenu alors routine quotidienne de voir les visages satisfaits de ceux qui s’en allaient sans l’avoir choqué ou énervé par un geste déplacé. Simplement le fait de déplacer sa cuillère était une insulte à son égard et les gens avaient compris que ce lieu était haut de gamme et que tout devait être parfait. Un jour il faudrait vendre son âme au diable pour avoir la chance de ressentir ce qu’est cette sensation de gouter au thé qu’il servait ici, ils se mettraient à genoux, c’est sûr.

Pour le moment, Shin travaillait en étant très limité sur son influence, il était un salon de thé comme l’ont pouvait en trouver partout si ce n’était que son travail méritait au moins 500 étoiles. Comment ça « ça n’existe pas ? » C’est parce que personne n’est assez doué pour y prétendre. Shin  entendit un son clair de clochettes provenir de son pantalon, il eu un doute un moment d’avoir subi une mutation à son insu au niveau de ses attributs et descendit le regard sur sa braguette avant de réaliser que cela venait de sa poche. Déposant sa théière, il sorti son portable et y découvrit le nom d’Hana suivit d’une multitude de cœurs. Il ouvrit le message, un fin sourire sur les lèvres puis finalement son visage eu l’air de se briser comme du verre. Comment ça un autre salon de thé en ville ? Comment ça ce n’était pas une ochaya ? Qui avait osé ouvrir un établissement concurrent ? Shin ne perdit donc pas de temps, laissa en plan ses affaires en désignant quelqu’un de confiance tenir le salon le temps qu’il aille régler cette affaire de manière diplomatique – ou pas.

Shin enfourcha sa moto et démarra en trombe jusqu’à l’adresse donnée par Hana et en l’espace de quelques dix minutes la distance fut avalée. Voir Hana aurait dû le réjouir, si seulement le plan arrière n’était pas excuse à lui donner des hauts le cœur. Le jeune homme écouta sa chère Hana faire part de ses impressions tandis qu’il levait le nez sur l’enseigne.

D’abord il fallait savoir que Shin n’avait jamais été bon en langue morte, et en langues vivantes sauf lorsqu’il s’agit de la sienne. Alors le nom du salon déjà le laissait perplexe. Ca s’écrivait « The enchanted » mais il ne savait pas le prononcer. C’était quoi ce « The » ? Tea avec une faute d’orthographe ? Et le reste là ?  Enuchanutedo ? Anchantedo ? t-He enchanutedo ?

Pas convaincu, Shin se laissa entrainer dans ce lieu sombre et hostile. Il n’aimait pas le parfum intérieur, c’était trop de….trop ! Mais il lui fallait savoir si cet endroit là pouvait s’avérer être dangereux pour ses affaires ou si c’était un vulgaire bar déguisé en salon de thé pour plaire a ces cons de touristes ou ces nekomaidhostcafé attirant majorité de fétichistes et puceaux en tout genres. En croisant de près cet homme qui devait être le serveur, Shin lui adressa un regard noir, des plus assassins qu’il soit et aucun employé ici n’aurait de traitement de faveur le concernant, tous auraient leur nom inscrit sur une petite liste qu’il se réserverait le droit de garder – juste au cas où. Il lui arracha la carte des quelques douceurs et spécialités qu’ils servaient ici, Shin entreprit de se placer lui-même, choisissant bien sûr la meilleure table, la plus jolie et celle d’où il pourrait observer les moindres faits et gestes des gens, des clients (qui eux aussi seraient fichés). Shin laissa sa petite demoiselle s’asseoir en premier, il tira son fauteuil avec toute la galanterie qu’on ne lui connaissait plus et qu’il ne réservait qu’à elle désormais, sa précieuse petite Hana, son Loir, son âme sœur.

« Je n’aime pas cet endroit. » Lui glissa t-il à l’oreille tout en étirant un large sourire amusé.

La colère, l’agacement, et même toute émotion avait différents visages chez lui. Shin se redressa, fit le tour de la chaise pour tirer la sienne et prendre place en face de sa compagne. Il arrangea la table à sa sauce, déplaça les couverts, les serviettes, fit glisser la nappe de sorte de l’arranger au millimètre près à sa convenance, calculant le nombre de centimètres précis qui débordait. Il ne pouvait déguster un thé sans que son environnement soit parfait, concernant ce lieu, d’entrée il ne l’aimait pas et même en arrangeant à sa sauce, il ne se sentait pas à l’aise.

Shin donna une carte à Hana pur qu’elle puisse analyser les pâtisseries pendant qu’il découvrait l’éventail de spécialités de thés et divers breuvages que l’on pouvait tout à fait commander. Il y avait le basique, le strict minimum d’emblée mais il cherchait ce que ces lieux faisaient de plus que lui, ce qui faisait que ces gens là étaient là au lieu d’être chez lui alors que la qualité de ses thés n’avaient plus à être prouvé. Shin usait de matières nobles, brutes, des ingrédients qui parfois coutaient une véritable fortune mais qui donnait à ces effluves tout leur caractère vertigineux. Le serveur vint bien sûr prendre leur commande, Shin s’empressa de le couper, qu’il n’essaye pas de respirer son air ni celui de sa bien aimée.

« Je voudrais voir le responsable, c’est lui qui doit nous servir, pas vous. »Déclara t-il sur un ton sec sans même lui adresser un regard et le congédia d’un geste de la main.

Shin n’était pas un client ordinaire, il était outré que ce dernier n’ait pas pris l’initiative de le faire servir par quelqu’un de haut gradé. Il se demandait quelle était cette personne qui se permettait de venir faire concurrence à son salon de Thé. En tout les cas ce n’était pas très malin, grossier, prétentieux, et il se réservait le droit de faire le nécessaire pour réduire au silence ou faire en sorte que son chiffre d’affaire ne dépasse pas la moitié du sien.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tea is the magic key to the vault where my brain is kept.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EDH for magic
» Age of Magic
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» Du nouveau au Gamers Vault
» Magic ball ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT WONDERLAND :: In a world of my own - Gion :: Shijo-Dori - Quartier des plaisirs :: The Enchanted-