AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chess Pawns ( reste 7/9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Le Conteur
pnj



profil +

Kurushima Asahi  

"The Wolf"

Age: 32 ansDate de naissance: 18 MaiLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: eunuqueActivité: esclaveAutre: iciFeat. : Mizushima Hiro - FREE


Through the looking glass

Salopard, sadique, misogyne, égocentrique. L’intérêt de l’humanité était nulle dans ses yeux. Pas de pitié, pas de compassion, pas de remords, beaucoup d’envie. Envie d’être roi à la place d’un roi, envie de crever le sommet sans rester muet. Le loup étit jadis fourbe, le loup était autrefois dangereux, le loup était toujours là où on ne l’attendait pas. Vol, viol, meurtre et autres agressions diverses et variées. Ses séjours en prison étaien aussi courts que nombreux. Jamais plus de quelques mois avant que son père, haut placé au gouvernement, ne tire quelques ficelles et remette l’enfant indigne dans les rues de la ville. Pourrit jusqu’à l’os, enfoiré de première, narcissique patenté et égoïste dans l’âme. Tout lui était dû et tout est désormais perdu.

Il avait suffit qu'il choisisse mal sa victime, une pauvre danseuse qu'il a brisé et dont il s'est repus à deux reprises. Il ne s'était cependant pas attendu à ce que celle-ci réplique aussi fort. Elle lui a tout pris, son titre, sa vie, son argent, sa dignité. Elle l'a torturé des jours, des semaines des mois pour le réduire à un état misérable. IL a agonisé jusqu'à mettre sa fierté de côté et supplier qu'elle le tue. Aika ne s'est pas arrêté là, elle l'a castré et a continué de le torturer jusqu'à le mener au bord de la mort. Alors la mort elle même aurait sans doute été le plus beau des cadeaux, ce qui mettrait fin à cette torture. Mais elle l'a épargné et il vit désormais pour elle. Au moindre de ses services et de ses caprices, il est un chien docile et n'oserait jamais se rebeller.

friend or foe ?


White Circus - Le white circus est un lointain souvenir dont il n'oserait se souvenir sous peine de se faire rosser par Aika. Il était l'un des leurs en tant que proxénète, il n'est désormais plus rien.

Katsumori Aika ;; Little red Ridding Hood - Elle est la maitresse, celle qui tient sa vie entre ses mains, celle pour qui il s'écrase. Il la craint, il aimerait qu'elle le tue une bonne fois pour toutes mais sait qu'il n'a pas été sage et qu'il doit rembourser tout ce qu'il lui a pris.

Kurushima Kiba ;; The Fox - Kiba est son cousin, qu'il a entraîné dans la décadence. Au départ considéré comme modèle à suivre par Kiba, ce qui a très vite changé vu que le renard a eu un aperçu d'absolument toutes les facettes du loup ; Asahi a utilisé cette influence qu'il avait sur son jeune disciple pour en faire son chien savant et sa bonne à tout faire. Il savait très bien que peu importe ce qu'il demande à Kiba, ce dernier allait s'exécuter au trot car l'admiration que le renard éprouvait jadis s'était muée progressivement en crainte. Même si il ne l'a jamais avoué, Asahi était conscient que son cousin a des qualités qui lui sont profitables et rien que pour ça, on peut dire qu'il a ressenti une poussière d'affection pour lui. Mais pour ce qui est des liens familiaux, il s’asseyait allègrement dessus et n'était pas avare de menaces et de mandales quand Kiba ne filait pas comme il l'entendait. Aujourd'hui le loup devenu esclave d'Aika, il espère encore que ce dernier puisse avoir pitié de lui et de le sortir de cet enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Nabeshima Ryu  

"Sasori"

Age: 33 ansDate de naissance: 12 MaiLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: HétérosexuelActivité: Propriétaire du Black HorseAutre: il est marié a Nabeshima Sho et est père de deux jolies fillesFeat. : Miyavi - TAKEN


Through the looking glass

« Mais qu’est-ce que c’est que cet oiseau là ? »

Sans aucun doute, c’est la question qu’on se pose quand on le croise pour la première fois et ce n’est pas pour rien. Celui que l’on appel Sasori, le scorpion, est une bête étrange. D’apparence avenant et on ne peut plus sympathique, on se doute difficilement de tout ce qui ne tourne pas rond chez lui. « Erreur de conception » vous répondra-t-il. Car bien entendu, rien n’est jamais de sa faute. Lui, il est innocent quelque soit le soucis qu’il cause ! Et pourtant… Pourtant malgré cette apparente innocence et cette bêtise feinte, on le respecte dans le milieu.

Car le Scorpion n’est pas seulement un gérant comme les autres, loin de la. Son club, qu’il nomme affectueusement « repère » est une des plus grande plaque tournante au niveau des informations et des combats clandestins. Et monsieur, de part son passé, à le bras long quand il s’agit de vous dégoter ce que vous rechercher. Armes en tout genre, drogues, femmes, ainsi que les infos les plus basiques. On ne dirait pas comme ça mais il semble savoir tout sur tout et personne ne fait le boulot à sa place. Comment fait-il ? Rien de plus simple ! Dans sa jeunesse, l’homme était un membre de gang connu et reconnu, les tatouages qu’il porte sur le corps en témoignent d’ailleurs très bien. Et si, officiellement, il a retourner sa veste, officieusement, il en fait toujours partit. Ce n’est pas pour rien qu’il trouve tout et n’importe quoi aussi facilement. Malgré les apparences, il est toujours influent dans le milieu.

Et puis autant l’avouer … Pour gérer un club comme le sien, l’intelligence et le travail ne suffisent pas. Maitre dans l’art de la corruption, il a à sa solde une bonne partie des flics de la ville. Il en va de même pour les malfrats dont les noms sont tous plus insignifiants les uns que les autres. En d’autres termes, il mène sa barque d’une main de maître et son empire n’est pas près de couler ! Enfin ça, c’est ce qu’il pensait avant de donner trop d’informations à trop de personnes … Le résultat fut simple, un beau matin on se pointa devant sa luxueuse villa et on lui demanda expressément de bien vouloir rentrer dans le jeu « Midnight Wonderland » séance tenante. Chose qu’il fit sans opposer la moindre résistance. Pas folle la guêpe, il n’a pas vraiment envie de voir tout son petit monde s’écrouler devant lui.

Et là … Là tout se complique …Car le scorpion bouffe à tous les râteliers, c’est bien connu. Et dans le monde des affaires comme dans ce jeu, il se révèle on ne peut plus redoutable. Et si d'un côté il se pli aux règles, de l'autre, il n’a de cesse de récolter la moindre petite parcelle d'information pour faire tomber la reine et ceux qui l'entourent. Et il n’y va pas de main morte. Capable du pire comme du meilleur, il ne fait pas vraiment de distinction entre le bien et le mal. Lui, il connaît la vie, connaît le goût du sang et ne voit aucun soucis à le faire couler. Aussi souriant qu’il est sadique, Sasori est quelqu’un qui joue sur tous les tableaux et qui ne recule jamais devant rien ni personne. Son objectif à lui c’est de protéger son entreprise et si pour cela, il doit tuer deux ou trois personnes sur son chemin : Aucun soucis ! Il l’a déjà fait et le refera volontiers. Alors on l’a à l’œil ce joueur qui sort trop souvent des rangs pour agir comme un bourreau. On le tien en laisse du mieux qu’on peut et pour le moment ça semble marcher assez bien…

friend or foe ?


White Circus - Fut un temps où Sasori appartenait au White Circus, il y avait ses entrées, son réseau d'informateurs et tout plein d'autres passe-droit. Malheureusement, depuis qu'il est tombé dans le jeu de la Reine de Coeur, il en est interdit d'accès et pourrait bien disparaitre si il y mettait les pieds sans y être invité. Il garde cependant de nombreux contacts avec les personnes qui vivent là-bas. D'ailleurs, il est le premier à leur demander des infos qu'il revend, le premier à organiser paris et combats clandestins afin de continuer à leur ramener assez d'argent -puis si il pouvait aussi s'en mettre un peu dans les poches c'est pas mal-. Alors oui, Sasori n'a plus le droit d'entrer au White Circus histoire de préserver les autres, mais il n'est pas dit qu'une fois sorti du jeu il ne soit pas cordialement invité à y retourner...

Murasaki Hisae ;; Queen of Hearts - Il sait que c’est elle qui se cache derrière toute cette histoire de jeu. Il sait aussi que c’est, en grande partie de la faute d’Hisae si il se retrouve à prier pour sa vie. Il sait que sa sortie du jeu ne sera pas facile, d'autant plus que les tensions entre leurs deux établissements n'ont fait qu'augmenter ces trois dernières années. Mais il a aussi un avantage sur elle, et elle ignore que dans ses rangs se trouve une taupe qui lui fait passer bon nombre d'informations.

Urakami Sho ;; Snow White - Il n’y a pas à dire, Sho était une amante de choix. Et il n’a même pas eu à insister trop longtemps pour l’emmener dans ses draps. Il avait ce qu’elle voulait, il la voulait et il n’est pas aller chercher plus loin quand elle lui a offert ce marché sur un plateau d’argent. Après tout, qui est-il pour refuser ce genre de proposition ? Toujours est-il que Sho fait maintenant partie de son top 10 et qu’il n’est pas prêt de la lâcher de sitôt. Après tout, avoir une personne consentante sous le bras, c’est utile parfois… Surtout quand les fantasmes et vices peuvent être exacerbés par quelques drogues. Il l'a demandé en mariage dans un excès de possession, elle ne devait appartenir à personne d'autre qu'à lui. Cela cachait des sentiments plus profonds mais dans son orgueil il a maquillé ce mariage d'abord par orgueil. Il l'aime profondément et elle lui a donné deux merveilleuses princesses

Ikigami Ryuhei ;; BOSS - Quand on fait parti d'un gang, qu'il soit petit ou important, on connait forcément ceux qui font partis des autres et Ryuhei est de ces gens là. Pourtant si l'entente reste cordiale, il n'y a pas plus d'affinités que ça entre celui qui est resté nager en eaux troubles et celui qui a rejoint les forces de police. Il serait d'ailleurs mal venu de parler de cette relation avec Ryu qui apprécie peu qu'on se mêle de ses affaires... Chose que Ryuhei ne fait pour l'instant pas. Sasori lui donne des informations, le BOSS ferme les yeux et l'informe des enquêtes ouvertes à son encontre. Echange de bons procédés diront nous. Après tout, on dit souvent qu'il faut garder ses ennemis au plus près n'est-ce pas ? Surtout si ils sont d'aussi vieilles connaissances !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Yamada Hikaru  

"Arlequin"

Age: 28 ansDate de naissance: 18 JuilletLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: Au choixActivité: Illusioniste au Heart CastleAutre: iciFeat. : Yusuke Yamamoto - FREE


Through the looking glass

Arlequin, en voilà un pseudonyme que les gens ne sont pas près d’oublier. Car Arlequin est un personnage aux mille couleurs autant à l’intérieur, qu’a l’extérieure. Et tout comme il est haut en couleur, il a de nombreuses facettes que les autres ne semblent pas connaître. Personnage excentrique sur bien des points, il a la réputation d’être toujours de bonne humeur, maladroit mais fièr, un peu étourdi, souvent naïf… Mais Arlequin, c’est aussi le malin, l’instinctif, celui qui fonce tête baissée quitte à se prendre un mur. Son plus gros souci ? Il a « la flemme » de tout… Et réfléchir est parfois si compliqué qu’il préfère y aller et voir ensuite… Choix peu judicieux mais il aime ça !

Et tout comme il aime à faire parler de lui aujourd’hui, plus jeune il a toujours aimé se donner en spectacle. Et ça fonctionnait plutôt bien pour tout avouer, l’humour du jeune homme n’est plus à démontrer. Donner lui un grain de riz et il vous inventera toute son histoire. Mais voilà, il ne suffit pas de quelques blagues pour être reconnu et il s’est ainsi assez vite tourné vers d’autres branches artistiques. La magie et les illusions plus particulièrement, car se donner des airs de grands pontes et autant de visages qu’il y a de couleurs le motivait particulièrement (chose rare, avouons-le). Alors il a appris, dans les livres et avec d’autres artistes de rue. Il a appris aussi vite qu’il le pouvait, trop vite si l’on prend en compte qu’il a bien failli arrêter plus d’une fois toujours à cause de sa maudite flemme ! Et le public s’amassa rapidement au pas de sa porte, entre sa gueule d’ange, son humour décalé et ses illusions réussie, il avait tout… Mais c’était loin d’être suffisant.

Arlequin à soif de reconnaissance, il aime qu’on l’admire pour ce qu’il est et ce qu’il fait. Alors il poussera les seules portes capables de lui assurer la gloire et la fortune ; il poussera les portes du Cabaret et sera accueilli à bras ouvert. Ici, on aime ceux qui savent y faire pour divertir le public et Arlequin c’est l’atout dans la manche.

Mais ça, c’était avant. C’était avant qu’il n’ait envie de plus. Avant qu’il ne pousse le bouchon jusqu’à demander encore et toujours plus d’argent… Sa dernière augmentation ? Il l’attend toujours et ça fait un moment maintenant qu’il ne songe plus à en demander… Comprenez-vous, monsieur tient à sauver sa peau pour le moment, alors pour une fois dans sa vie, l’argent et la gloire attendront ! Après tout, mieux vaut être pauvre et vivant que riche et mort n’est-ce pas ?

« Alors Arlequin ? Useras-tu de tes illusions pour t’en sortir vivant ? » Peut-être, ou pas. Mais il s’est promis de gagner et ça, ce n’est pas un fait à prendre à la légère quand il s’agit de lui ! Il a d'ailleurs rencontré le Chapelier toqué, il a pasé son épreuve non sans égratinures mais est en bonne voie.

friend or foe ?


Heart Castle - Il s'entend plus ou moins bien avec tout le monde même s'il n'apprécie pas que Sanzô lui dicte comment effectuer ses numéros. Il sollicite souvent Tenma pour ses costumes qu'il veut toujours plus excentriques et majestueux afin d'être la star du spectacle. Il se méfie de CHisei, même si ce dernier lui semble sympathique il a l'impression que ses sourires cachent quelque chose. Au vu de sa curiosité, il se peut que celle-ci finisse par le perdre s'il joue trop souvent avec le feu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Tadakatsu Zakuro  

"Eat me"

Age: 28 ansDate de naissance: 2 MaiLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: Au choixActivité: Chef cuisinier au Heart CastleAutre: HyperphagiqueFeat. : Hakuei - FREE


Through the looking glass

Un jeune homme tout à fait ordinaire en apparence et pourtant il a un énorme trouble comportemental qui s'est déclaré au milieu de son adolescence pendant ses examens de fin d'année.
Il passait un examen pour devenir cuisinier et un accumulement de mauvaises choses, la pression, son envie de réussir et les gens qui lui mettaient des bâtons dans les roues l'ont totalement dérouté. Il ne dormait plus, ne mangeait plus, ne s'occupait même plus de lui même.

A la fin des épreuves, il avait réussi avec succès, un sans faute et des félicitations de toute son académie.

C'est le soir même en rentrant chez lui, fatigué et rongé par le stress qu'il sentit un énorme poid dans son ventre. Sa tête était sur le point d'exploser et il avait une subite envie de manger jusqu'à ne plus en pouvoir.

Au départ il pensait à des crises de boulimie ou à de l'hyperphagie. Le problème était ce trou noir à chaque fois qu'il redevenait conscient avec de la nourriture plein la bouche. Ca n'arrivait que très peu mais souvent il se réveillait terrorisé et sur le point de s'étouffer.
A la suite de ses études, la conccurence dans ce domaine se faisant nombreuse, trop de stress le poussait à manger encore plus sans s'en rendre compte. La plupart du temps il finit par revomir et les crises de foie s'allongent sur son carnet de santé. Malheureusement la cuisine, c'est tout ce qu'il sait faire. Du moins c'est ce qu'il pense, il n'a jamais été très fort dans les autres domaines.

Au Heart Castle lorsqu'il y fut engagé comme cuisiner, il avait tenu informé l'administration de ses crises d'hyperphagie. Chose qui n'avait pas été handicapant à son embauche étant donné, qu'il est un chef étoilé et réputé

Il prit tout de même le temps d'aller consulter des spécialistes qui le diagnostiquèrent sous un trouble de double personnalité. Lorsque ça se manifeste, il devient violent, il mange, il s'empiffre se goinffre en grognant "mangez-moi...mangez-moi" il se mord souvent, et ses mains sont cafies de marques de ses dents. A plusieurs reprises les serveurs du Heart Castle l'ont trouvé à moitié mort au sol.

Cette situation le fait souffrir, il en a honte et se ferme au reste du monde. Il voit les serveur en parler, il sent les rumeurs sur son dos comme quoi il serait cannibale. Il ne serait pas capable de manger un homme....non....Il fait tout pour que ça n'arrive pas et garde toujours quelque chose à manger sur lui au cas ou il serait conincé avec pour seule bouffe un humain. La Reine ayant prit part à son problème refuse de le renvoyer et fait de son mieux pour l'aider. Un spécialiste à été embauché spécialement pour le suivre. Toutefois son entrée au jeu ne lui facilite pas les choses, car il est constamment mis au défi et cela semble beaucoup amuser.

friend or foe ?


Heart Castle - Il se doute que les personnages du Midnight Wonderland se trouvent tout près de lui, il a notamment quelques soupçons sur Shin mais puisqu'il ne s'entend pas très bien avec lui il a tendance à repousser l'échéance car il sait que ce dernier mettra sa maladie à son profit. Il sait également qu'ils se trouvent au Heart Castle parce que depuis qu'il est entré dans le jeu chaque jour est une mise à l'épreuve. Il n'ose cependant pas en parler, il aimerait partir mais voudrait d'abord sortir du jeu sain et sauf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Sagara Kin  

"Pierrot"

Age: 26 ansDate de naissance: 12 DécembreLieu de Naissance: KyotoOrientation Sexuelle: BisexuelActivité: Marionnetiste au Heart CastleAutre: iciFeat. : Ryutaro ;; plastic Tree - TAKEN


Through the looking glass

Pierrot est un pantin désarticulé, un sombre nuage semble constamment flotter au dessus de sa tête. D’apparence, il fait peur – le teint très blanc, les cheveux noirs corbeaux cachant ses sombres iris, il est un personnage que l’on pourrait croire méchant, malicieux et ténébreux. Pierrot est issu d’une famille qui n’a pas eu beaucoup de chance, pauvre et ayant souvent des problèmes et pourtant l’amour de leur famille n’a jamais faibli. Il est très attaché à sa mère.
Il était un artiste de rue, allant parfois pieds nus sur le trottoir pour se donner en spectacle et égayer les journées des enfants. Il aimait déjà manier les marionnettes, faire des tours de magie et tout ça dans un silence intriguant et fascinant. Pierrot ne sourit que très rarement, il cache ses émotions, c’est une toile vierge qui ne sera probablement jamais couverte de couleurs mais il ne sent pas plus mal que ça. Il est le contraire d’Arlequin et par définition très réfléchi, discret et ne prend pas de place.

Kin rejoint les coulisses du Heart Castle sans grande motivation, il est juste réaliste il a besoin d'un job pour financer son appartement alors il vient y faire ce qu'il fait de mieux: éblouir les spectateurs. Il est plutôt timide, renfermé et n’ira certainement pas faire le premier pas pour rencontrer quelqu'un. En revanche, une fois lancé dans une conversation on fera la connaissance d’un garçon tout à fait charmant. Un peu étrange surtout dans sa façon de s’exprimer, de voir les choses. C’est toujours un peu sombre, flou mais il ne s’en rend pas forcément compte et c’est ce qui le rend plutôt attendrissant pour certains. Pour d’autres, il est juste dérangé de la tête, mieux vaut pas l’approcher.

friend or foe ?


Heart Castle - Kin se fait discret, iil les trouve plus tarés les uns que les autres et n'accorde pas sa confiance à n'importe qui. Pour lui, ce sont des collègues avec qui pour certains il peut s'entendre plus ou moins bien. Il apprécie les compliments de Miyako sur son travail, passe parfois au bar de Shin car celui-ci l'impressione et il est fan de son thé. Kin se méfie de Chisei, il le sait manipulateur et fait parti des rares à le percevoir ainsi. Il apprécie Tenma et a remarqué que ces dernières années il n'allait pas très bien. Il se demande s'il n'est pas devenu un pion et pense aller lui en parler un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Sakurada Hinata  

"Virus Diva"

Age: 27 ansDate de naissance: 22 DécembreLieu de Naissance: YokohamaOrientation Sexuelle: BisexuelActivité: DJ (et surtout hacker informatique « Black hat »)Autre: iciFeat. : Koichi ;; MEJIBRAY - FREE


Through the looking glass

Hinata fait partie de ces visages qu’on n’oublie pas, pourtant il n’a jamais tenu plus que ça à se faire remarquer. C’est son look, son esthétique, point barre. Il ne s’inspire de personne et ne désire se lier à personne. Du moins c’est une devise qu’il brandit comme étendard. Parce qu’il n’a jamais reçu d’affection durant son enfance, ses parents mordus de travail le faisant écumer les internats dès la maternelle, Hinata s’est logiquement refermé sur lui-même au point de ne finalement compter que sur sa personne. Il trouvait un réconfort suffisant dans les jeux vidéos et plus tard dans l’exploration infinie des méandres d’internet. Il n’a jamais eu à travailler comme un besogneux pour être une tête en mathématiques ou en technologie, et c’est logiquement qu’il a intégré une grande école d’ingénierie informatique à Tôkyô.

C’est à partir de ce moment qu’il commença à se divertir en créant des virus, toujours de plus en plus performants, choisissant pour cibles majoritairement des gens dont la tête ne lui revenait pas ou des profs enquiquinants. Ca le divertit un temps mais très vite il s’ennuya, et pour s’attaquer à des systèmes plus protégés, il aurait eu besoin de complices, chose qu’il n’aurait pas supporté car individualiste jusqu’au bout des ongles. Quand il constata via les médias, l’ampleur que prenait le réseau criminel à Kyôto avec le Midnight Wonderland en tête d’affiche, Hinata y vit une opportunité d’avoir enfin une vie trépidante. Marcher sur un fil et être cerné par le danger l’exaltaient plutôt que de l’effrayer.

C’est donc tout naturellement qu’Hinata emménagea à Kyôto et y dégota un job de DJ comme couverture, son look détonnant ayant scotché les gérants. Apprivoiser les platines fût un jeu d’enfant pour lui et à côté, il commença ses périlleuses recherches sur la pègre locale. Il écuma plusieurs sites amateurs réalisés sur le Midnight par de pseudos-enquêteurs du dimanche ou des fans complètement jetés. Il y avait même un site sur une fête foraine hantée appelée White Circus II et c’est en droite ligne qu’Hinata décida d’aller y faire un tour.
Ainsi commença son immersion dans la sombre mascarade de la ville et bientôt il ne se présenta plus que sous le pseudonyme de Diva ou Virus Diva pour les intimes. C’est sans ambages qu’il refusa d’intégrer la troupe du cirque, désireux de garder son indépendance. Ca ne l’empêcha pas d’aider ponctuellement les leaders sous réserve d’une rétribution convaincante, qui ne consistait pas forcément en de l’argent. Comme son surnom le laisse sous-entendre, Hinata peut se montrer capricieux et exigeant, conscient qu’il a un pouvoir et qu’il peut en jouer, il n’hésite pas. Sa propension au sarcasme et à une relative misanthropie ne lui attire pas la sympathie de grand monde non plus.

C’est après avoir réussi à hacker l’ordinateur d’un avocat, nul autre que le valet de cœur que notre jeune pirate fût mis en contact avec le Midnight Wonderland. Akane aurait pu demander expressément à ce qu’on le tue mais elle n’en fit rien et décida au contraire de mettre ses talents à contribution. Ils passèrent alors un accord stipulant qu’Hinata aurait l’immunité, à savoir qu’on ne le prendrait jamais pour cible. En échange, il devait perfectionner la protection informatique de toutes les informations relatives au Midnight et s’engageait à être les yeux et les oreilles d’Akane quand elle en aurait besoin. Cet engagement serait scellé par une chaîne, semblable à celle que porte tous les pions du Jeu et c’est uniquement parce qu’elle n’était pas trop hideuse qu’Hinata se résolut à la porter. Il peut ainsi faire figure de taupe parmi les victimes et leur soutirer des informations utiles, du moins quand il en a envie. Ce n’est donc pas un hasard si Akane semble au fait de tout, Diva est sûrement l’une de ses sources les plus prolifiques. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à rendre service bien au-delà du cercle d’influence du Midnight, Hinata tenant à rester seul maître de sa vie.  

friend or foe ?


Katagiri Akane ;; Knave of Hearts - Hinata a passé un contrat avec Akane qui en fait l’un de ses seuls “pions” si ce n’est l’unique. Et pourtant, il est à mille lieues de se considérer comme tel mais si ça peut flatter l’égo de Madame, grand bien lui fasse. De toutes façons, Hinata se sait intouchable, non seulement parce qu’il a la parole du valet de cœur mais en plus parce qu’il détient les clés pour faire éclater au grand jour des preuves très fâcheuses inculpant ladite avocate dans l’affaire du Midnight Wonderland. Bien sûr, ce qui l’intéresse pour le moment, c’est de prendre part aux festivités, donc il n’aurait jamais l’idée de trahir son engagement, sans compter qu’Hinata a trop de fierté pour ne pas tenir sa parole. Il a beau servir principalement maintenant les intérêts d’Akane, ça ne veut pas dire pour autant qu’Hinata lui est dévoué et lui dit tout. Comme d’habitude, il fait suivant son humeur et ses envies et peut parfois garder pour lui certaines informations, qu’il utilisera ou pas d’ailleurs. Bien que ça l’agace fortement, Akane en est consciente et sait se contenter de ce que son « indic » lui livre tout en lui octroyant une grande liberté d’action, sans quoi elle le perdrait. On peut dire qu’entre ces deux esprits bien affûtés, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus. » Chacun a du mal à supporter l’autre sur la durée mais ils s’admirent mutuellement et restent des collaborateurs d’assez longue date, quand on sait que ça fait maintenant sept ans qu’Hinata est à Kyôto et six ans environ qu’il porte sa chaînette de pion spécial.

White Circus –Bien qu’il ne fasse pas partie de la «famille », Hinata est une tête bien connue au sein du Circus et il se passe rarement trois semaines sans qu’on ne l’y croise. Sollicité de temps en temps par Rose Red pour l’aider à faire disparaître quelques fichiers compromettants dans le réseau de la police ou se renseigner plus avant sur les agissements de certains yakuzas et de Sasori ; il n’est pas sans s’être un peu lié avec Clyde qu’il trouve intéressant. L’entente est plutôt cordiale avec Brighella. Bref, avec les membres les plus taciturnes du cirque, le courant passe bien. Ce qui est tout l’inverse avec les boules de nerfs que sont Mascarille, Bonnie et Beetlejuice. Hinata tache de les croiser le moins possible. Quant aux autres, Diva ne leur porte que très peu d’intérêt voire les trouve idiots, Colombine en tête de liste. Il croise relativement souvent Boucle d’or, ce qui améliore un soupçon l’image qu’il se fait d’eux et de leurs compétences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Yasuko Emi  

"Sleeping Beauty"

Age: 26 ansDate de naissance: 6 NovembreLieu de Naissance: NiigataOrientation Sexuelle: iciActivité: JournalisteAutre: iciFeat. : Maggy / Natsuki Margareth - TAKEN


Through the looking glass

Emi est la fille unique d'une famille très aisée. Son père travaille pour le gouvernement Japonais et survient largement aux besoins de la famille. Ainsi Emi n'a jamais manqué de rien, elle fait ce qu'elle veut, quand elle veut.  A la fin de ses études au lycée, elle décide de partir dans une université loin de chez elle pour découvrir un peu le reste du pays. C'est Kyoto qu'elle choisi pour ses études supérieures en photographie. Son but est d'être photographe journaliste, faire les gros titres des journaux locaux et être à l’affût des actualités.

Elle a également une passion pour les histoires de criminels et dévore les romans policiers sans jamais s'arrêter. C'est ce qui la conduit a aller assister régulièrement aux procès. Elle a un pass particulier qui lui permet alors de mettre les pieds ou elle veut pour pouvoir prendre quelques photos. Elle prend son travail très à cœur et veut montrer à ses professeurs qu'elle est la meilleure. Et puis elle s'est rendue compte en lisant les journaux qu'elle avait vraiment choisi la bonne ville en matière de scandales et de crimes. Notamment à cause de ce jeu mystérieux qui fait toujours un grand nombre de victimes. Tout ça l'intrigue réellement et sa curiosité est facilement piquée par ce genre d’événement.  

En allant régulièrement à des procès elle avait fini par connaitre par coeur le visage des juges et des avocats. Et notamment celui de Gaiya. Cette juge au tempérament de feu la fascinait, elle l'admirait et tenta le tout pour le tout afin de se rapprocher d'elle. Et finalement elle prit une place importante dans sa vie et changea bien des choses. Sauf son envie d'en savoir plus sur le Midnight Wonderland...Mais elle était loin de se douter que cela lui causerait d'énormes problèmes et son insouciance car en ayant réussi a avoir des informations particulièrement précises sur ce groupe, la jeune fille s'était lancée dans une mission d'espionnage. Ce qu'elle vit dépassa tout ce qu'elle aurait pu imaginer alors qu'elle fut témoin d'un de leurs meurtres. Sauf qu'elle se fit remarquer et qu'à partir de ce moment là elle comprit qu'elle était dans une situation plus que délicate.

C'est chez Gaiya qu'elle trouva refuge, la suppliant de l'aider, les deux femmes se disputèrent violemment dans la voiture alors que Gaiya prévoyait de la ramener chez ses parents à Niigata contre son gré. Un moment inattention et un accident arriva sans prévenir. Emi plongée dans le coma ne se réveillera que 9 mois plus tard.

Aujourd'hui devenue journaliste pour le Kyoto Newspaper, Emi est une jeune fille sauvage, très sympathique et qu'on ne peut qu'aimer. Elle est unique en son genre, malicieuse et imprévisible. Mais elle est surtout très entêtée, et ce trait de caractère mélangé a sa curiosité ne fait pas bon ménage. Elle a pardonné à Gaiya mais ne pense pas un jour pouvoir se le pardonner. A cause de toute cette histoire, Emi a intégré le jeu Midnight Wonderland et elle est consciente que la mort peut alors arriver à tout instant. Pour sauver sa peau, elle tente de les démasquer

friend or foe ?


Midnight Wonderland - Elle ignore qui ils sont, où ils se trouvent mais son intérêt dernièrement se porte sur le Heart Castle Cabaret. Elle essaye de rencontrer la photographe attitrée afin d'essayer d'en savoir plus. L'accident qu'elle a subi a effacé de sa mémoire ces précieuses informations qu'elle avait trouvées, elle essaye de les retrouver.

Chisame Gaiya ;; Maleficient- Gaiya est plus que sa meilleure amie, leur relation est très spéciale et très fusionnelle. Malgré leur grande différence d'âge, Emi ne s'est jamais senti immature à côté d'elle. Elle l'admire, voudrait devenir comme elle et rester à ses côtés pour le restant de sa vie. Et pourtant Emi ne connait pas grand chose de son passé, c'est surtout le fait que Gaiya ait cette aura protectrice qui fait qu'elle se sent toujours mieux en sa présence. Ses conseils lui sont précieux ainsi que sa grande bibliothèque qu'elle se plait à parcourir lorsqu'elle lui rend visite.

Hanabusa Kenjirô ;; The Crow- Kenjirô est un ami très proche, il lui apprend à se défendre et la protège de manière bien plus proche que Gaiya. Elle ne sait pas ce qui le lie à Gaiya et ne se doute pas de ses activités en contradiction avec son métier d'avocat. Il est juste très sympathique, et aime passer du temps en sa compagnie. Parfois elle le trouve bien trop sérieux, parfois trop froid et trop bizarre. Mais elle sait que lui faire la remarque serait risquer de ne plus le voir pendant deux semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Kurokawa Azami  

"Opium"

Age: 25 ansDate de naissance: 19 JuilletLieu de Naissance: OsakaOrientation Sexuelle: HomosexuelleActivité: Danseuse vedette du Black HorseAutre: Azami (tatouage de lune renversée au poitrail) ne se produit qu'en duo avec sa petite amie Kasumi (tatouage de soleil au poitrail)Feat. : Sato Aya ;; AyaBambi - FREE


Through the looking glass

Opium...Cela fait des années qu'elle arbore ce "nom de scène". Elle qui a le don d'hypnotiser et d'endormir la vigilance de son auditoire par ses mouvements à la fois très précis et fluides ; donnant corps à une danse qu'elle a inventé et perfectionné grâce au concours de Kasumi...Sa bien-aimée Laudanum dont elle a commencé à distiller le talent il y a sept ans.

Les deux jeunes femmes ont fait connaissance à Osaka, ville natale d'Azami. Née suite à un déni partiel de grossesse, la jeune femme s'est toujours sentie de trop dans la famille même si son frère aîné et son père tâchaient de faire bonne figure. Sa mère pour sa part n'a jamais fait aucun effort pour prodiguer suffisamment d'affection à sa fille ; ne désirant clairement pas d'un second enfant.
C'est dans ce contexte plutôt tendu qu'Azami s'est renfermée sur elle-même et qu'elle a commencé à être harcelée à l'école développant par la suite des phobies scolaires...Etat de fait qui n'a pas encouragé ses parents à l'apprécier, la jugeant comme une enfant à problèmes voire une attardée mentale.
Bien entendu, Azami n'avait aucune réelle maladie et était une enfant tout-à-fait normale, ce fut la conclusion-même du psychologue qui la suivit, le Dr. Ogashima. Cette dernière constatait bien que la petite manquait néanmoins d'un cocon familial réconfortant et qu'elle ne se sentait pas aimée. Mais quand la psy osa exposer cette théorie au couple Kurokawa, ils la démentirent sans détours et réservèrent une solide correction à Azami une fois à la maison. Comment cette petite écervelée se permettait-elle de ruiner leur (inexistante) réputation de bons parents ? Après tout, leurs enfants ne manquaient de rien, du moins c'était vrai pour l'un des deux...

Le cas d'Azami fût loin de s'arranger à son entrée au collège. Se méfiant constamment des autres et incapable de se faire des amis, elle y allait à reculons et ses notes étaient déplorables car incapable de se concentrer une fois en classe.   Étrangement, elle avait toujours des notes correctes quand il s'agissait de devoirs maisons mais ces derniers n'avaient pas grande incidence sur la moyenne...Toujours suivie par le Dr. Ogashima, elle pouvait trouver dans ces entrevues un peu d'écoute et de réconfort ; elle avait appris à parler de tout avec la psychologue et la considérait comme une seconde mère. Si seulement elle avait pu remplacer la vraie...

Hélas, même ça fût d'un seul coup d'un seul retiré à l'adolescente quand Ogashima prit un congé maternité...Se sentant incroyablement triste et abandonnée, Azami refusa dès lors de se rendre en cours. Les menaces de ses parents, les lettres du proviseur et autres, n'y firent rien. Elle trouvait toujours un moyen d'échapper aux adultes en fuguant en ville, en s'enfermant à double tour...Pour ne pas perdre la face, les Kurokawa la retirèrent de l'établissement scolaire prétextant qu'elle suivait désormais des cours à domicile...Ce qui ne fût jamais le cas. C'est donc à 14 ans qu'Azami fut déscolarisée et ne toucha plus à un seul manuel passant le plus clair de son temps à vagabonder dans la ville immense qu'était Osaka.

C'est là qu'elle découvrit les artistes et danseurs de rue et s'essaya à les imiter,  parce qu'elle trouvait ça génial et arrivait à chasser toutes ses mauvaises pensées une fois entraînée dans la danse. Remarquant qu'elle avait un certain potentiel, un groupe de hip-hop autodidacte la prit sous son aile et c'est avec eux qu'Azami découvrit pour la première fois la joie d'avoir des amis. Se sentant libérée d'un poids, elle put aussi affirmer sa personnalité et adopta rapidement une esthétique très travaillée...Coupe de cheveux asymétrique, piercings, tatouages, vêtements punk lolita. Une assurance hors du commun pour quelqu'un d'aussi jeune. Et où trouvait-elle l'argent ? Ca dépendait...Au départ, elle se débrouilla pour voler ses parents ou demander un peu de fonds à son grand frère, ensuite elle se contenta de ce que ses prestations dans les parcs pouvaient lui rapporter. Et parfois il y avait vraiment de  bons jours ! Sa vie se déroulait clairement à l'extérieur et elle ne se préoccupait que de la danse espérant un jour pouvoir percer et faire ainsi un beau pied-de-nez à ses parents.

Kasumi croisa sa route à la période où Azami avait déjà bien affirmé son style et était devenue une sorte d'attraction locale. Il y avait toujours au moins une trentaine de personnes autour d'elle pour assister à ses chorégraphies endiablées. Et c'est en traversant le parc avec quelques amies que Kasumi la remarqua et se joignit  aux spectateurs. Elle était abasourdie et en totale admiration, elle qui pratiquait la danse depuis des années ; elle n'avait jamais rien vu de semblable.
Elle fut même tellement impressionnée qu'elle se risqua à interpeller Azami pour lui demander de lui donner des cours. Autant dire qu'Azami l'envoya au départ gentiment bouler mais devant l’opiniâtreté et le joli minois de la lycéenne, elle ne fût pas en mesure de résister longtemps. Ainsi il fût convenu qu'elles se voient trois jours dans la semaine pour danser ensemble et de ce rituel naquit une formidable histoire d'amour.

Vint un moment où ces petites entrevues devinrent tout simplement la préoccupation première des jeunes femmes et leurs rapports se firent graduellement plus intimes. Kasumi avait trouvé une sorte de muse qui l'inspirait comme jamais et qui la faisait sortir de son quotidien bien rangé de fifille à papa, quant à Azami, il lui semblait qu'elle avait enfin trouvé quelqu'un pour l'aimer à sa juste valeur et sans conditions. Le hasard avait pour une fois remarquablement bien fait les choses.

Alors qu'elle avait toujours eu de bons résultats scolaires, Kasumi annonça sans détours à ses parents qu'elle n'irait pas à l'université et ne tenterait aucun concours, souhaitant vivre de son Art. Ces derniers furent tellement scotchés par la nouvelle qu'ils ne trouvèrent rien à répondre à leur fille.
Et c'est ainsi que le duo commença à se démarcher auprès des nightclubs d'Osaka et des environs, envoyant par mail leurs démos de danses.
La réponse la plus intéressante en termes de salaire et de conditions fut celle du Black Horse, qui se trouvait à Kyôto. N'étant pas nées de la dernière pluie, Azami et Kasumi se renseignèrent sérieusement sur les dangers que pouvait abriter la ville et elles posèrent plusieurs questions au gérant du club dans ce sens.
Sasori se montrant rassurant, les deux jeunes femmes se dirent qu'elles n'avaient qu'une vie et qu'il serait bien d'aller tenter leur chance ailleurs qu'à Osaka, tenant à s'éloigner de leurs familles respectives.

Une fois à Kyôto, elles eurent l'impression de retrouver leur planète d'origine après avoir été exilées. Leur style inimitable en matière de danse fidélisa la clientèle du Black Horse en plus d'amener toujours plus de curieux assister à leurs shows. Elles furent l'un des instruments du succès des lieux à n'en pas douter et durant près de quatre ans, tout sembla se dérouler comme sur des roulettes pour notre duo.

Comme pour les faire regretter d'avoir profiter à fond de ces quelques années de bonheur dans une ville pourtant réputée craignos ; Azami et Kasumi se retrouvèrent impliquées dans le Jeu du Midnight Wonderland. Pourquoi ? Comment ? Elles n'en avaient aucune traître idée et c'est de l'agacement plutôt que de la peur qu'elles ressentirent au premier abord.

Non décidées à se laisser abattre et persuadées que l'union ferait la force, Opium et Laudanum ont l'intention de défendre chèrement leur peau et de relever le défi. Après tout, elles savaient depuis le départ qu'elles ne seraient pas à l'abri en venant s'installer ici et si le moment était venu de faire leurs preuves pour démontrer à cette bande de tarés qu'elles avaient leur place à Kyôto ; ils ne seraient pas déçus.      

friend or foe ?


Black Horse - Bien qu'elles soient pleinement conscientes de leur célébrité et de leur statut particulier vis-à-vis des autres danseuses, Opium et Laudanum n'ont pas pour autant choper la grosse tête. Elles restent accessibles et agréables avec tout le monde, n'ont aucun grief avec qui que ce soit au Black Horse. Bichonnées depuis leur arrivée par Sasori, elles se sentent très proches de lui au point de ne se fier réellement qu'à lui quand elles ont un souci ou une question. Ceci va bien sûr de paire avec le respect et la confiance. Midori est une pote, Tamao s'en rapproche bien aussi, Yûsei, à méditer parce qu'il n'est pas super expressif mais sachant sa relation avec le patron, le duo ne peut que lui faire confiance également. Les danseuses vedettes quant à elles sont appréciées par la plupart des gens qui font tourner la boîte, déjà parce qu'elles sont vraiment douées mais surtout parce qu'elles s'occupent de leurs oignons. Jamais en effet les jeunes femmes n'ont chercher à fouiner dans les affaires de Sasori ou du club et c'est sûrement ce qui les a préserver de toutes mauvaises passes..jusqu'à maintenant.

Fujiwara Kasumi ;; Laudanum - Kasumi représente tout pour Azami. Elle a été la lumière au bout du tunnel et continue d'être aussi vitale que de l'oxygène. C'est quelqu'un de remarquable qu'Azami admire pour son audace, ses convictions, c'est clairement ce qu'on pourrait appeler une âme-soeur. La seule avec qui Azami peut tout partager, la seule avec laquelle elle peut opérer une telle osmose au point d'être parfaitement synchronisées quand elles dansent et ainsi accoucher d'un Art qui leur appartient. L'une étant comme le miroir de l'autre, elles ne se voilent pas la face et savent que si l'une tombe, l'autre tombera avec elle. Elles sont prêtes à tous les sacrifices pour rester ensemble et ont bien l'intention de s'entraider au sein du Jeu.

Sanagi Tenma ;; Absolem - Azami ignore tout de son geôlier qui se révèle être Absolem. Elle ne sait pas qu'il l'a remarqué en compagnie de la Duchesse alors qu'elle donnait une rare représentation en dehors du Black Horse lors d'un festival. Elle ne sait pas non plus qu'elle a fait son entrée dans le Jeu uniquement parce que sa danse et son tempérament ont charmé Absolem, au point qu'il veuille la mettre en compétition avec les autres pions ; à commencer par Laudanum qui pour sa part est "l'étalon" de la Duchesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Conteur
pnj



profil +

Fujiwara Kasumi  

"Laudanum"

Age: 23 ansDate de naissance: 26 AvrilLieu de Naissance: KôbeOrientation Sexuelle: BisexuelleActivité: Danseuse vedette du Black HorseAutre: Kasumi (tatouage de soleil au poitrail) ne se produit qu'en duo avec sa petite amie Azami (tatouage de lune renversée au poitrail)Feat. : Sato Bambi ;; AyaBambi - FREE


Through the looking glass

Si ses parents voyaient ce qu'elle était devenue aujourd'hui, ils en perdraient assurément leurs cheveux...Car à en juger par son milieu familial, Kasumi semblait manifestement loin d'être amenée à danser dans un nightclub en revêtant des combinaisons trash et sexy...C'est pourtant ce que le destin lui a réservé.

Fille unique de deux cadres supérieurs et accessoirement employés modèles de leur entreprise, Kasumi a été étouffée sous les cadeaux et les éloges dès sa naissance. Néanmoins, comme elle venait juste s'ajouter à la panoplie parfaite du couple Fujiwara mais que leur réussite professionnel restait la priorité absolue ; ils eurent très vite recours aux services d'une nounou et autres personnels plus qualifiés qu'eux pour pouponner.
Ca ne les empêchait pas d'adorer leur fille mais vint un moment où Kasumi cessa tout simplement de crier après eux et comprit où était sa place. Elle essayait de se contenter de tous les jouets qu'on pouvait lui acheter et n'hésitait pas à faire des caprices pour en obtenir davantage.
A l'école, elle avait un tempérament de leader acéré et quiconque ne respectait pas ses affaires ou ses règles du jeu était mis à l'écart. Élève sérieuse, elle ne s'attira néanmoins jamais les foudres des professeurs et était déjà une charmeuse dans l'âme.  

Ses parents se firent de moins en moins présents à la maison au fur et à mesure que leur fille grandissait et rares devinrent les occasions où ils mangeaient tous ensemble, faisaient une sortie en famille ou allaient en vacances. Pour le coup, Kasumi avait quartier libre et jouissait d'une grande liberté d'action pour une fille de son âge. Elle pouvait manger quand elle le voulait, se coucher à des heures indues, inviter des amies sans demander l'autorisation...On aurait pu croire que c'était parce que ses parents avaient une confiance aveugle en elle, mais c'était surtout qu'ils ne voulaient pas être déconcentrés durant leurs heures de bureaux..ou même leurs heures supp.
Kasumi avait depuis longtemps démontré que c'était une élève sérieuse qui savait où était son intérêt dans le domaine des études donc ils ne se faisaient aucun mouron quant à la réussite de leur bout de chou. Et si elle était toujours au top, c'était manifestement qu'elle ne se laissait pas distraire et ne faisait pas n'importe quoi de son temps libre.
Dans les faits, ses parents n'avaient pas tort, Kasumi restait sommes toutes une adolescente raisonnable qui avait des hobbies très communs. Ses cours de modern jazz, aller au karaoké ou faire du shopping avec les copines, rien de bien excessif.
Et ça aurait pu durer si ces derniers n'avaient pas décidé de rompre du jour au lendemain la routine confortable de Kasumi.

Acceptant d'être mutés au siège-même de leur entreprise à Osaka, ils décidèrent de déménager pour se rapprocher de leurs nouveaux bureaux bien qu'une trentaine de km à peine les en sépare.
Et cette fois, les caprices de leur fille unique n'y changèrent rien.
Kasumi dû donc accepter l'idée d'abandonner ses amis de longue date ainsi qu'une maison qu'elle appréciait énormément pour se retrouver dans un appartement certes bien agencé mais glacial et dans un nouveau collège où elle ne connaissait personne.
Bien qu'elle n'en laissa rien paraître, ce changement la ramena à une évidence qu'elle avait réussi à occulter, comme quoi ses parents n'en avaient finalement rien à faire d'elle ni de ses états-d'âmes dès lors que leur travail était concerné.

Elle passa donc une année plutôt morne durant laquelle elle se fit très peu d'amis avant d’atterrir dans un lycée qui l'inspira davantage. Elle y rencontra même son premier petit copain que beaucoup lui envièrent et se refit un cercle de copines plutôt sympa qui lui fit découvrir de nouvelles facettes d'Osaka dont le quartier animé de Namba qu'elle n'avait pas beaucoup fréquenté jusqu'alors.
C'est au cours d'une de ses pérégrinations que son chemin croisa celui d'Azami.
Intriguée par la foule massée autour d'une artiste de rue alors qu'elle traversait un parc avec ses amies, Kasumi voulu voir de quoi il retournait et en resta pantoise d'admiration.  
Ces mouvements, ce rythme...C'était démentiel et ça trouvait une sorte d'écho quelque part en elle. Ca aurait même été quitte de lui donner des frissons.
C'est pourquoi sans se défiler, Kasumi interpella Azami des suites de sa prestation pour la complimenter et lui demander des cours, arguant qu'on ne lui apprendrait jamais rien d'aussi chouette dans sa salle de danse habituelle.
Comme à son habitude, Azami se montra difficile d'approche et peu emballée par le concept mais Kasumi n'était pas décidée à laisser passer sa chance de connaître quelqu'un d'aussi..intéressant. Elle n'avait jamais ressenti une telle admiration pour autrui et ne se serait pas imaginée ne plus jamais revoir Azami.
Cette dernière finit par céder et il fût convenu qu'elles se voient trois jours dans la semaine pour danser ensemble. De ce rituel naquit une formidable histoire d'amour.

Vint un moment où ces petites entrevues devinrent tout simplement la préoccupation première des jeunes femmes et leurs rapports se firent graduellement plus intimes. Ca faisait déjà un moment que Kasumi avait délaissé les sorties entre copines et largué son petit ami. En Azami, elle avait trouvé une sorte de muse qui l'inspirait comme jamais et qui la faisait sortir de son quotidien bien rangé de fifille à papa, quant à Azami, il lui semblait qu'elle avait enfin trouvé quelqu'un pour l'aimer à sa juste valeur et sans conditions. Le hasard avait pour une fois remarquablement bien fait les choses.

Alors qu'elle avait toujours eu de bons résultats scolaires, Kasumi annonça sans détours à ses parents qu'elle n'irait pas à l'université et ne tenterait aucun concours, souhaitant vivre de son Art. Ces derniers furent tellement scotchés par la nouvelle qu'ils ne trouvèrent rien à répondre à leur fille.
Et c'est ainsi que le duo commença à se démarcher auprès des nightclubs d'Osaka et des environs, envoyant par mail leurs démos de danses.
La réponse la plus intéressante en termes de salaire et de conditions fut celle du Black Horse, qui se trouvait à Kyôto. N'étant pas nées de la dernière pluie, Azami et Kasumi se renseignèrent sérieusement sur les dangers que pouvait abriter la ville et elles posèrent plusieurs questions au gérant du club dans ce sens.
Sasori se montrant rassurant, les deux jeunes femmes se dirent qu'elles n'avaient qu'une vie et qu'il serait bien d'aller tenter leur chance ailleurs qu'à Osaka, tenant à s'éloigner de leurs familles respectives.

Une fois à Kyôto, elles eurent l'impression de retrouver leur planète d'origine après avoir été exilées. Leur style inimitable en matière de danse fidélisa la clientèle du Black Horse en plus d'amener toujours plus de curieux assister à leurs shows. Elles furent l'un des instruments du succès des lieux à n'en pas douter et durant près de quatre ans, tout sembla se dérouler comme sur des roulettes pour notre duo.

Comme pour les faire regretter d'avoir profiter à fond de ces quelques années de bonheur dans une ville pourtant réputée craignos ; Azami et Kasumi se retrouvèrent impliquées dans le Jeu du Midnight Wonderland. Pourquoi ? Comment ? Elles n'en avaient aucune traître idée et c'est de l'agacement plutôt que de la peur qu'elles ressentirent au premier abord.

Non décidées à se laisser abattre et persuadées que l'union ferait la force, Opium et Laudanum ont l'intention de défendre chèrement leur peau et de relever le défi. Après tout, elles savaient depuis le départ qu'elles ne seraient pas à l'abri en venant s'installer ici et si le moment était venu de faire leurs preuves pour démontrer à cette bande de tarés qu'elles avaient leur place à Kyôto ; ils ne seraient pas déçus.      

friend or foe ?


Black Horse - Bien qu'elles soient pleinement conscientes de leur célébrité et de leur statut particulier vis-à-vis des autres danseuses, Opium et Laudanum n'ont pas pour autant choper la grosse tête. Elles restent accessibles et agréables avec tout le monde, n'ont aucun grief avec qui que ce soit au Black Horse. Bichonnées depuis leur arrivée par Sasori, elles se sentent très proches de lui au point de ne se fier réellement qu'à lui quand elles ont un souci ou une question. Ceci va bien sûr de paire avec le respect et la confiance. Midori est une pote, Tamao s'en rapproche bien aussi, Yûsei, à méditer parce qu'il n'est pas super expressif mais sachant sa relation avec le patron, le duo ne peut que lui faire confiance également. Les danseuses vedettes quant à elles sont appréciées par la plupart des gens qui font tourner la boîte, déjà parce qu'elles sont vraiment douées mais surtout parce qu'elles s'occupent de leurs oignons. Jamais en effet les jeunes femmes n'ont chercher à fouiner dans les affaires de Sasori ou du club et c'est sûrement ce qui les a préserver de toutes mauvaises passes..jusqu'à maintenant.

Kurokawa Azami ;; Opium - C'est LA rencontre qui a marqué sûrement à jamais la vie de Kasumi. Depuis qu'elle la connaît, elle ne cesse de s'inspirer d'Azami et lui trouve toutes les qualités imaginables, à commencer par son courage et son talent inné. Comment une telle chimie s'est-elle opérée ? Difficile de l'expliquer mais Laudanum considère Opium comme une véritable âme-soeur. La seule avec qui Kasumi peut tout partager, la seule avec laquelle elle peut opérer une telle osmose au point d'être parfaitement synchronisées quand elles dansent et ainsi accoucher d'un Art qui leur appartient. L'une étant comme le miroir de l'autre, elles ne se voilent pas la face et savent que si l'une tombe, l'autre tombera avec elle. Elles sont prêtes à tous les sacrifices pour rester ensemble et ont bien l'intention de s'entraider au sein du Jeu.

Naimitsu Hidemi ;; The Duchess - Azami ignore tout de son geôlier qui se révèle être la Duchesse. Elle ne sait pas qu'elle l'a remarqué en compagnie d'Absolem alors qu'elle donnait une rare représentation en dehors du Black Horse lors d'un festival. Elle ne sait pas non plus qu'elle a fait son entrée dans le Jeu uniquement parce que sa danse et ses appétissantes pommettes ont charmé la Duchesse, au point que cette dernière veuille la mettre en compétition avec les autres pions ; à commencer par Opium qui pour sa part est "l'étalon" d'Absolem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chess Pawns ( reste 7/9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'avenir dira le reste.
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]
» Reste derrière moi et admire. ft. Maeko [TERMINE]
» Naranja Luz d'Alvarez ~ Je doute de ce que je sais, je me doute du reste.
» Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIDNIGHT WONDERLAND :: Off with their heads :: World Rulers-